•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un apiculteur amateur pas comme les autres

Allen Garr inspecte sa ruche d'abeilles ouvrières dans son jardin

Allen Garr inspecte sa ruche d'abeilles ouvrières

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Alexandre Lamic

Le Vancouvérois Allen Garr a découvert l'apiculture il y a 25 ans, lorsqu'un ami a déposé une ruche dans son jardin. À ses débuts, il s'est fait piquer tellement de fois, qu'il a développé une allergie aux piqûres d'abeilles. Ce qui ne l'a pas empêché de poursuivre sa passion.

L'ancien journaliste s'est battu afin que l'apiculture de loisir en milieu urbain soit autorisée par la ville de Vancouver qui encourage maintenant cette pratique.

Allen Garr à Vancouver dans son jardin

Allen Garr à Vancouver dans son jardin

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Les Vancouvérois ont désormais le droit de posséder jusqu'à quatre ruches sur leur propriété et jusqu'à deux ruches dans les jardins communautaires.

À consulter : les règlements de la ville de Vancouver (Nouvelle fenêtre) pour l'apiculture urbaine (en anglais)

Allen retire un cadre de la ruche pour l'inspecter

Allen retire un cadre de la ruche pour l'inspecter

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

C'est un travail d'équipe, je m'assure que mes abeilles sont en santé et, elles, pollinisent les environs.

Allen Garr, apiculteur amateur.
Les abeilles ouvrières en plein travail

Les abeilles ouvrières en plein travail

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Les abeilles retrouvent leurs ruches respectives grâce aux phéromones que la reine émet. Ces substances chimiques conditionnent également les comportements au sein de la colonie.

Les abeilles ouvrières dans leur ruche par temps ensoleillé

Les abeilles ouvrières sont habituellement calmes par beau temps

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

L'apiculteur amateur s'inquiète toutefois ; « c'est de plus en plus difficile de garder les abeilles en vie à cause des insecticides et pesticides, mais aussi à cause des changements climatiques ».

Dans le jardin d'Allen Garr, de nombreuses abeilles travaillent sur ce cadre de corps de ruche

De nombreuses abeilles travaillent sur un cadre de corps de ruche

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Colombie-Britannique et Yukon

Nature et animaux