•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau Centre d’exposition L'Imagier ouvre ses portes

Une bâtisse moderne munie d'un pignon.
L'architecture moderne du nouveau Centre d'exposition L'Imagier reprend des éléments de son environnement patrimonial. Photo: Radio-Canada / Christelle D'Amours
Christelle D'Amours

Le Centre d'exposition L'Imagier se dévoile sous un nouveau visage au terme d'un projet de reconstruction entâmé en 2012. L'édifice revampé, à cheval entre patrimoine et modernité, accueillera ses premiers visiteurs dès vendredi.

La porte du Centre d'exposition L'Imagier s'ouvre sur une aire ouverte vitrée et éclairée : un tout nouveau visage pour le centre de diffusion qui aura pris près de huit ans à se refaire une beauté. Dès vendredi, le public pourra visiter les lieux refaits à neuf.

Déposé en 2011, le projet - qui devrait initialement en être un de rénovation - totalise 2,6 millions de dollars, soit plus du double de la somme prévue au départ. Les fonds provenant du financement public et privé annoncés en 2012 ont permis de reconstruire complètement l’édifice, dont la fondation, l’électricité et le toit, notamment, étaient à refaire.

Tout ce qui reste de l’ancien centre, soit quelques rampes et des bouts de bois, sont intégrés dans une oeuvre d’art signée Guillaume Boudrias-Plouffe et installée au plafond de la pièce principale.

Des poutres et des rampes de bois peintes sont installées au plafond, entourées de cordes serpentant sur un plafond de bois.Des matériaux récupérés sur la structure de l'ancien édifice sont intégrés dans l'oeuvre de l'artiste Guillaume Boudrias-Plouffe, installée au plafond du nouveau Centre d'exposition L'Imagier. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

C’est la mission qui devait poursuivre, l’enveloppe pouvait changer.

Marianne Breton, directrice du Centre d’exposition L’Imagier

Désormais, ce sont des tuiles d’aluminium, rappelant les anciennes toitures en acier, et du bardeau de cèdre qui complémentent le pignon central de l’immeuble sis rue Front, dans le secteur Aylmer. Dans un style moderne à l’image de sa vocation, le centre d’art contemporain reprend des éléments architecturaux pour se fondre au cachet patrimonial des demeures voisines.

On n’est pas surdimensionnés. On respecte la ligne de ces maisons allumettes-là, en plus de rappeler l’histoire, mentionne Marianne Breton, directrice du Centre d’exposition L’Imagier. L’acceptabilité sociale était vraiment importante pour nous. 

Un centre à l'architecture moderne se dresse sur une rue aux côtés de maisons étroites patrimoniales.Le pignon du nouveau centre imite l'architecture des maisons allumettes, typiques de l'environnement patrimonial du Vieux-Aylmer. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Pour répondre aux besoins multidisciplinaires

L’objectif principal du projet visait à aménager une salle plus polyvalente, plus adaptée aux pratiques contemporaines, rappelle Marianne Breton. Le nouveau centre est désormais doté d’un système permettant de contrôler l’humidité et la température pour préserver les oeuvres et ainsi répondre aux normes muséales.

D’autres améliorations ont été apportées au centre, notamment :

  • Des installations permettant accueillir les personnes à mobilité réduite;
  • Une pièce d’exposition plus grande et arborant des plafonds plus hauts;
  • Un système d’éclairage et de projecteurs dans la salle d’exposition;
  • Des modules et des installations d’exposition amovibles;
  • Un atelier pouvant accueillir les artistes en herbe et les camps de jour;
  • Un espace de projection extérieure.
une pièce éclairée contenant une table et des chaisesLe Centre d'exposition L'Imagier revampé dispose maintenant d'un atelier. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Tout ça nous permet d’aller plus loin dans l’expression ou dans la diffusion du travail des artistes en ayant des outils plus adaptés à leurs désirs, leur vision , précise Mme Breton.

Selon Isabelle Aubin, photographe et membre du conseil d’administration, le Centre d’exposition L’Imagier répond à un besoin d’espace pour la communauté artistique de l’Outaouais.

On forme des jeunes et aussi des artistes dans la région. Il y en a beaucoup, beaucoup, puis on a besoin de ces lieux de diffusion, explique celle qui enseigne aussi à l’École multidisciplinaire de l'image de l’Université du Québec en Outaouais.

Une salle d'exposition aux murs blancsLa nouvelle salle d'exposition, plus grande, offre un espace plus haut et est dotée d'équipements spécialisés pour répondre aux normes muséales. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Retour de la programmation estivale

Le Centre d’exposition L’Imagier poursuit sa vocation en offrant une programmation en arts visuels en salle ainsi qu'en arts de la scène sous le pavillon extérieur du Parc de L’Imaginaire.

Une salle aux murs blancs éclairée.L'espace ouvert du nouveau centre d'exposition L'Imagier offre une vue sur le parc de L'Imaginaire. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Le coup d’envoi de la saison estivale sera donné vendredi à l’occasion du vernissage de Trames narratives, une exposition collective regroupant entre autres des oeuvres des artistes Jennifer Lefort et Mélanie Myers, originaires de la région.

Une oeuvre d'artL'oeuvre de Jennifer Lefort, artiste de l'Outaouais, trône au milieu de l'installation de l'exposition « Trames narratives » au Centre d'exposition L'Imagier. Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

POUR Y ALLER
Inauguration du centre et vernissage de l’exposition Trames narratives
Le 24 mai, 18 h
Centre d’exposition L’Imagier

Ottawa-Gatineau

Arts visuels