•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CRTC demande des précisions à Rafale FM

Une porte avec le logo de Rafale FM.
Entre 2009 et 2012, les gouvernements fédéral et provincial ont investi plus de 600 000 $ pour créer une radio francophone provinciale nommée Rafale FM. Photo: Radio-Canada
Marie-Isabelle Rochon

Le Conseil de radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) demande à Rafale FM de justifier les revenus de publicités nationales générés depuis 2015 par la radio, dont la station principale se trouve à Labrador City, à Terre-Neuve-et-Labrador. Le CRTC indique qu'il est à la recherche de plus d'informations avant de prendre une décision quant au renouvellement de la licence de Rafale FM.

Radio-Canada a récemment révélé que Rafale FM, aussi appelé La radio communautaire du Labrador, n’a rien diffusé depuis au moins 2015 à partir de sa station principale, à Labrador City. Malgré l'inactivité, elle a tout de même empoché des revenus publicitaires de la part du gouvernement fédéral et d’entreprises privées pour la même période.

Dans une lettre envoyée le 15 mai dernier, le CRTC demande au directeur général de Rafale FM, Gaël Corbineau, si la station est présentement en ondes, la date à laquelle la station a cessé d'être en ondes et des explications concernant les circonstances qui ont mené à une telle situation.

Le CRTC enjoint au directeur général de justifier les revenus en vente de publicités nationales identifiés dans les rapports annuels de 2015 à 2018. Rafale FM était en situation de non-conformité auprès du CRTC puisque les rapports annuels de 2015 à 2018 n’avaient pas été déposés. Le CRTC a récemment reçu ces documents.

Dans cette même lettre (Nouvelle fenêtre), le CRTC invite toute personne intéressée à déposer un commentaire concernant Rafale FM à le faire d’ici le 29 mai 2019.

Terre-Neuve-et-Labrador

Médias