•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une association demande des services en santé mentale à l'Hôpital pour enfants Jim Pattison

L'établissement de soins de santé adoptera le nom d'Hôpital pour enfants Jim Pattison à la suite d'un don du milliardaire britanno-colombien Jim Pattison.

Le nouveau logo de l'Hôpital pour enfants de la Saskatchewan

Photo : Radio-Canada / Pascale Bouchard-Dube

Radio-Canada

La section de Saskatoon de l'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) demande des lits pour les soins en santé mentale au futur hôpital provincial pour enfants Jim-Pattison, à Saskatoon.

Pour l'instant, les traitements sont assurés au centre de santé mentale Irene-et-Leslie-Dubé, près du lieu de l’hôpital. L’ACSM souhaite que le nouvel hôpital dispose d’espaces pour assurer les soins en santé mentale directement sur place.

Je pense que le fait d’avoir des soins complets pour les enfants à l’hôpital serait la meilleure décision à prendre.

Faith Bodnar, directrice de la section de Saskatoon de l'Association canadienne pour la santé mentale

Selon le dernier rapport annuel du Protecteur des enfants de la Saskatchewan, le temps d’attente pour des soins en santé mentale pour les enfants est beaucoup trop long.

L'Association canadienne pour la santé mentale espère que, en plus de lits spécialisés, un pédopsychiatre sera engagé au nouvel hôpital. Pour Faith Bodnar, il est important d’accorder autant d’importance à la santé mentale qu’à la santé physique.

Le futur hôpital a déjà procédé à quelques ajustements pour mieux intégrer les enfants ayant des besoins en santé mentale. L’administration prévoit recruter une infirmière ou un infirmier de liaison psychiatrique ainsi qu’un travailleur social. De plus, les consultations seront réalisées dans des pièces individuelles, plutôt que dans un espace commun.

Ce sera une grande amélioration comparativement aux conditions dans lesquelles nous réalisons nos consultations psychiatriques. À l'Hôpital royal universitaire, nous ne sommes séparés que par des rideaux.

Tamara Hinz, pédopsychiatre

Selon la pédopsychiatre Tamara Hinz, la ligne entre la santé mentale et physique est souvent mince. C’est pourquoi un espace important doit être consacré aux soins en santé mentale.

L'Hôpital pour enfants Jim-Pattison doit ouvrir ses portes d'ici la fin de 2019.

Avec les informations de David Shield, de CBC

Saskatchewan

Santé mentale