•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camionneur accusé d'homicide en Ohio : l'importance de collaborer, dit un avocat

Le camionneur Guillaume Pelletier
Le camionneur Guillaume Pelletier Photo: Photo : Facebook
Jean-François Nadeau

L'avocat criminaliste Jean-Pierre Rancourt estime que le camionneur de la Beauce Guillaume Pelletier devrait se livrer lui-même à la justice américaine, si ce n'est déja fait.

Le camionneur de 24 ans est accusé d'homicide involontaire aux États-Unis. Guillaume Pelletier a été impliqué dans un accident le 2 mai dernier dans une halte routière près de Cleveland en Ohio.

La victime, un Texan de 29 ans, aurait surgi devant le camion du Québécois après avoir marché entre deux camions stationnés.

La police d'Austintown estime toutefois que le camionneur aurait eu le temps d'immobiliser son semi-remorque afin d'éviter l'impact. Les enquêteurs tentent de déterminer s'il aurait pu être distrait par son téléphone cellulaire.

Guillaume Pelletier est rentré au Québec avant le dépôt des accusations.

Conséquences de l'extradition

Jean-Pierre Rancourt a déjà défendu plusieurs camionneurs québécois devant la justice américaine. Il affirme que Guillaume Pelletier risquerait gros s'il ne se rend pas aux autorités américaines.

« S'il ne se présente pas, les États-Unis pourraient lancer un mandat d'extradition. Il serait alors extradé. S'il attend que le mandat soit exécuté, ça va coûter de l'argent et des procédures longues. Lorsqu'il va arriver aux États-Unis, il n'y aura pas de cautionnement. On va le garder détenu », explique Jean-Pierre Rancourt.

Malgré la gravité des accusations, Jean-Pierre Rancourt croit que Guillaume Pelletier a des chances raisonnables d'être acquitté.

« C'est loin d'être assuré qu'il va être déclaré coupable. Je pense que la preuve n'est pas tellement forte, alors je pense qu'il pourrait être acquitté. Il va falloir qu'ils prouvent la négligence criminelle, ce qui n'est pas facile », explique l'avocat.

Faciliter les poursuites

L'assurance automobile sans égard à la responsabilité n'existe pas aux États-Unis. Jean-Pierre Rancourt souligne que des accusations sont souvent portées au criminel dans le but de favoriser l'indemnisation des victimes.

« J'ai vu ça régulièrement aux États-Unis. Même si on n'a pas de preuve concrète d'un acte criminel, on accuse l'individu. Ça aide un peu la famille de la victime à actionner le camionneur, sa compagnie d'assurance, sa compagnie de transport et on parle de montants importants », relate le criminaliste.

Une fois le dossier réglé au civil, il arrive régulièrement, selon l'avocat, que les accusations criminelles soient abandonnées.

Ni l'employeur de Guillaume Pelletier, ni sa famille n'ont voulu confirmer si l'accusé s'est rendu aux autorités américaines.

Homicide

Justice et faits divers