•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étape importante est franchie pour construire une usine de cannabis à Saint-Félicien

Plan des futures installations du Groupe Kameleon

Les futures installations du Groupe Kameleon à Saint-Félicien

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Groupe Kameleon qui projette de construire une usine de production de cannabis à Saint-Félicien vient de franchir une étape cruciale.

L'entreprise vient d'obtenir en quelque sorte un premier feu vert de Santé Canada. Selon le vice-président du Groupe Kameleon, Martin Dufour, ce nouveau développement laisse croire que la construction pourrait commencer dès l’automne. Les investissements sont estimés à 31 millions de dollars.

Ça veut dire que Santé Canada a procédé à une étude quand même assez complète du dossier et qu'ils ne voient aucun problème, qu'ils nous autorisent à aller de l'avant avec la construction, précise M. Dufour

Les tests de production de cannabis pourraient donc se faire quelque part en 2020.

Des feuilles d'un plant de cannabis dans une serre

Des plants de cannabis

Photo : Radio-Canada / La semaine verte

Les permis de production, de transformation et de vente des produits du cannabis viendront seulement quand l'usine sera construite, une fois que les tests requis seront effectués sur deux productions de 250 plants chacune.

D'ici l'automne, le Groupe Kameleon procèdera à la préparation des plans et devis. L’entreprise finalisera aussi les appels d'offres pour la construction de l'usine en attendant les autorisations du ministère de l'Environnement. Elle doit aussi signer une entente avec Greenleaf power pour l'approvisionnement en eau potable de l'usine de cogénération.

Le groupe complète aussi son financement auprès d'éventuels investisseurs. Il est possible que l'entreprise s'inscrive en bourse pour atteindre cet objectif, mais rien n'est confirmé pour l'instant.

Le maire Gibbons satisfait

De son côté, le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, se réjouit de voir que le Groupe Kameleon a obtenu un premier feu vert d'Ottawa. Luc Gibbons précise que la ville met tout en oeuvre pour aider le promoteur.

On n'a pas eu encore une demande de permis de construction. Donc avec notre monde, il faut implanter le bâtiment sur le terrain. C'est le service d'eau potable, de l'eau usée aussi... Il faut caractériser leur eau de rejet. Ça fait qu'il y a des choses à venir.

D'après les informations de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Cannabis