•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un énorme panache de fumée s'élève dans le ciel en raison d'un feu de forêt.

Un feu de forêt à une vingtaine de kilomètres de High Level.

Photo : Alberta Wildlife

Simon-Pierre Poulin
Katrine Deniset

Les 4000 résidents de la la municipalité de High Level, menacée par des feux de forêt, dans le nord-ouest de l'Alberta, ont été évacués avec succès, a annoncé la mairesse Crystal McAteer.

Les personnes touchées par l'ordre d'évacuation doivent s'attendre à quitter leur logement pendant plus de 72 heures. L'évacuation vise également la Première Nation de Bushe River.

« Je me souviens de Fort McMurray et je ne veux pas que ça nous arrive aussi », indique Deedee Gonzales, une résidente de High Level qui a dû expliquer l’urgence d’agir à ses enfants.

La famille a élu domicile temporairement à plus de 500 km de sa résidence, dans un centre de réception de Slave Lake qu’elle partage avec près de 650 autres réfugiés des flammes.

Puisque de nombreuses alimentations électriques sont compromises, les résidents pourraient être éloignés de leur domicile pendant au moins cinq jours, selon la mairesse McAteer.

Les feux obligent aussi des entreprises à interrompre leurs activités. C’est le cas de Norbord, un fabricant de panneaux à base de bois. Tous les employés « non essentiels » ont quitté le site de production de High Level.

Le nouveau premier ministre en visite

Jason Kenney, en visite à High Level mardi soir, a salué le travail du personnel d’urgence tout en soulignant que la mairesse Crystal McAteere avait pris la bonne décision d’évacuer la municipalité. Il a promis de fournir de l’aide supplémentaire si l'évacuation perdure pour plus de trois jours.

Pour le moment, les vents collaborent et poussent le feu loin de la municipalité ce qui permet au personnel d’urgence de préparer un rempart défensif autour de High Level. Toutefois, le vent pourrait changer cette semaine et générer de nouveaux risques.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Les experts prévoient une saison des feux de forêt exceptionnellement intense en Alberta. Le réchauffement climatique allonge aussi la saison des feux et leur intensité. « C’est un processus naturel qui fait partie de l’environnement, estime Jason Kenney. Ce qui est différent aujourd’hui, c’est que nous avons davantage de communautés établies sur ce territoire ».

Le nouveau premier ministre souligne l'appui de l'Ontario, de la Nouvelle-Écosse et de la Colombie-Britannique, qui ont envoyé des pompiers et d'autres secours dans la province. À elle seule, la Colombie-Britannique a déployé 230 pompiers à travers l’Alberta, aux frais de la province pétrolière.

Vous pouvez suivre la progression du brasier en temps réel sur le site fédéral du système d’information sur les feux de végétation (Nouvelle fenêtre).

Le feu qui a provoqué l'évacuation touche la région de Chuckegg Creek. Il brûle depuis plusieurs jours, mais sa superficie a fortement augmenté au cours des dernières heures, passant de 25 000 hectares dimanche à environ 69 000 hectares lundi.

Aucune maison n'a été endommagée par les feux jusqu'à présent.

Notre dossier sur la saison des feux de forêt en Alberta en 2019

Alberta

Incidents et catastrophes naturelles