•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les refuges de Thunder Bay toujours pleins, malgré les programmes de logement

Le refuge pour sans-abri, Shelter House.

Le refuge pour sans-abri de Thunder Bay Shelter House n’arrive pas à répondre à la demande.

Photo :  CBC / Matt Prokopchuk

Radio-Canada

Les nouveaux programmes pour loger les sans-abri de Thunder Bay, dans le Nord-Ouest ontarien, n'ont pas réussi à réduire l'utilisation des refuges cet hiver, affirme la directrice générale de Shelter House. Bien que les sans-abri de longue date aient désormais d'autres logements, le refuge reçoit beaucoup de nouveaux utilisateurs.

L’hiver dernier, Shelter House était plein à craquer presque tous les soirs, dit Michelle Jordan.

Le refuge a même commencé à compiler une « liste d’attente » non officielle de personnes qui n’ont pas pu obtenir un lit, indique-t-elle.

Vous savez qu’il y a 500 personnes sans-abri en ville alors que nous n’avons que 62 lits ici, explique-t-elle.

La directrice générale de Shelter House, Michelle Jordan.

La directrice générale de Shelter House, Michelle Jordan

Photo :  CBC / Matt Prokopchuk

Elle indique qu’il se pourrait que les nouveaux résidents soient des gens vivant depuis longtemps en situation d’itinérance, mais qui n’ont jamais utilisé les services du refuge.

Le Conseil d’administration des services sociaux du district de Thunder Bay gère actuellement une liste d’attente de sans-abri à qui l’on tente de trouver un logement rapidement.

Il coadministre également le programme Home for Good qui offre à la fois du logement et du soutien aux sans-abri ayant des problèmes de toxicomanie ou de santé mentale afin de les aider à garder leur appartement.

Depuis que ces programmes ont été mis en place, Shelter House a vu beaucoup moins de personnes revenir au refuge après avoir été expulsées de leur logement, dit Mme Jordan.

Il y a beaucoup de nouveaux logements en construction — des appartements de transition [et] des logements pour les jeunes, constate la directrice.

Des travailleurs sociaux viennent souvent au refuge pour préparer les gens à ces occasions en les aidant à obtenir une pièce d’identité et à répondre à d’autres exigences.

Pendant ce temps, les organismes de services sociaux de la ville élaborent un système d’accès coordonné afin que les sans-abri puissent trouver le logement ainsi que les services dont ils ont besoin.

Nous travaillons tous ensemble pour nous assurer qu’il n’y a pas de sans-abri chroniques à Thunder Bay, dit Mme Jordan.

Il faut bien que ça ait un impact à un moment donné.

Nord de l'Ontario

Pauvreté