•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le premier Cannes de Xavier Dolan

    En plus de le réaliser, Xavier Dolan joue dans son premier film, «J'ai tué ma mère».

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Il y a dix ans, un jeune réalisateur québécois faisait sensation au Festival de Cannes. À vingt ans, Xavier Dolan, auparavant enfant-acteur, offrait au monde son premier film : J'ai tué ma mère.

    La journaliste Tanya Lapointe présente Xavier Dolan et son premier long métrage au Téléjournal Montréal du 13 mai 2009.

    La sélection de J’ai tué ma mère à la Quinzaine des réalisateurs a causé la surprise. À la veille de son départ pour Cannes, Tanya Lapointe s’est entretenue avec le jeune cinéaste.

    C’est surréaliste tout à fait! C’est très grisant de voir à son agenda : Festival de Cannes!

    Xavier Dolan

    Comme le souligne la journaliste en faisant le fil de sa carrière d’acteur, Xavier Dolan observe les réalisateurs à l’œuvre depuis son jeune âge.

    Une expérience qui l’a motivé à passer derrière la caméra et qui lui a aussi permis de financer son film autobiographique.

    Téléjournal, 18 mai 2009

    À Cannes, le journaliste Maxence Bilodeau assiste à la présentation du film J’ai tué ma mère de Xavier Dolan pour en rendre compte au Téléjournal du 18 mai 2009.

    300 festivaliers espérant découvrir ce nouveau visage de la Quinzaine des réalisateurs doivent être refoulés à l’entrée du cinéma.

    Dans la salle, les spectateurs s’exclament d’enthousiasme à l’issue de la scène dans laquelle la mère se dispute vertement avec le directeur d’école.

    Puis, au générique de fin, ils applaudissent chaleureusement Xavier Dolan et son équipe, visiblement émus par la tournure des événements.

    « Je suis contente d’être à Cannes. Je suis contente d’être avec Xavier. Je suis contente qu’on soit tous ici, c’est presque qu’un miracle! » lance la comédienne Anne Dorval.

    « Jusqu’à maintenant, c’est le plus beau jour de ma vie! » déclare un Xavier Dolan qui regarde déjà vers l’avant.

    Téléjournal, 22 mai 2009

    Le 22 mai 2009, comme en témoigne ce reportage de Maxence Bilodeau au Téléjournal Montréal, c’est bras dessus, bras dessous que l’équipe se présente à la remise des prix de la Quinzaine des réalisateurs.

    Xavier Dolan repart avec trois des quatre prix remis aux longs métrages : le prix Regard jeune, le prix Art cinéma et le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques.

    C’est tout un baptême pour le cinéaste déjà comblé par sa présence à Cannes et l’accueil reçu par son film.

    « Xavier Dolan souhaite maintenant deux choses : présenter son film aux Québécois en juin et en tourner un deuxième le plus vite possible », conclut le journaliste Maxence Bilodeau.

    Le cinéaste reviendra à Cannes dès l’année suivante avec son second long métrage, Les amours imaginaires.

    En 2012, toute l’équipe de Laurence Anyways portera le carré rouge sur la Croisette.

    Puis, en 2014, un film de Xavier Dolan est sélectionné pour une première fois en compétition officielle du Festival de Cannes. Mommy y remporte le Prix du jury ex aequo avec Adieu au langage du doyen Jean-Luc Godard.

    En 2016, son film Juste la fin du monde obtient une récompense encore plus prestigieuse : le Grand Prix du Festival de Cannes.

    Enfant chéri de Cannes, Xavier Dolan y présente cette année son film Matthias et Maxime.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts