•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire du yoga pour se remettre d'un traumatisme au cerveau

Deux femmes regardent à leur gauche.
Danika Carriere a un emploi à temps partiel et suit un cours d'espagnol à l'université. Cependant, comme beaucoup de victimes de traumatismes crâniens, elle est constamment fatiguée. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Tous les dimanches, un groupe de personnes ayant subi des accidents vasculaires cérébraux, des traumatismes cérébraux et des commotions cérébrales participent à un cours de yoga gratuit afin de briser l'isolement et faciliter leur récupération.

Danika Carriere, une jeune femme de 19 ans originaire de Lorette, au Manitoba, participe à ce cours toutes les semaines avec sa mère.

Il y a huit ans, le camion dans lequel elle se trouvait a fait une sortie de route. Sa tête a heurté une barre de métal, causant une fracture de l’os frontal et une blessure au cerveau.

Danika Carriere a dû réapprendre à avaler, à parler et à marcher après avoir passé un mois dans le coma.

« Les médecins ne pensaient pas qu'elle allait survivre. C'est une opération au cerveau qui lui a sauvé la vie », affirme la mère de Danika, Barbie Nault.

Aujourd'hui âgée de 19 ans, Danika Carriere a un emploi à temps partiel et suit un cours d'espagnol à l'université. Cependant, comme beaucoup de victimes de traumatismes crâniens, elle est constamment fatiguée.

Le cours de yoga permet à la jeune femme de passer du temps avec d'autres personnes qui ont souffert des lésions cérébrales.

« Je suis heureuse, confiante et positive. Je suis vraiment fière de moi », affirme-t-elle.

La responsable des cours au studio de yoga Modo, Jessica Ryan, dit avoir eu l’idée d'offrir de telles classes après avoir subi deux commotions cérébrales à quelques semaines d'intervalle, en 2017.

« Je me suis vraiment sentie très isolée par la suite, dit-elle. Les symptômes ont duré bien plus longtemps que ce à quoi je m'attendais. »

Les avantages du yoga

Une médecin qui travaille avec des athlètes à Sport Manitoba, Gail Sawa, affirme également que le processus de guérison est un moment de solitude pour de nombreux patients ayant subi une commotion cérébrale.

« Quand les gens pensent aux commotions cérébrales, ils pensent souvent aux symptômes physiques comme les maux de tête, le vertige et les nausées, dit-elle. Par contre, il y a beaucoup d'autres symptômes qu'on ne voit pas forcément. Certaines personnes se sentent anxieuses, déprimées, de mauvaise humeur. [Cela ressemble à] des montagnes russes émotionnelles. »

Grâce à ses mouvements lents et au fait qu'il met l'accent sur la méditation, le yoga est utile à la récupération, car il offre des avantagesà la fois pour la santé physique et et pour la santé mentale, dit Jessica Ryan.

« Le yoga nous rappelle qu'on peut être dans le moment présent », ajoute-t-elle.

Après chaque cours, les participants prennent le temps de s’asseoir et de parler.

Des femmes assises les jambes croisées se parlent.La responsable des cours au studio de yoga Modo, Jessica Ryan, a eu l’idée d'offrir ces cours après avoir subi deux commotions cérébrales à quelques semaines d'intervalle, en 2017. Photo : Radio-Canada

Danika Carriere dit qu'il est difficile pour elle d’expliquer à ses amis et à ses camarades de classe pourquoi une activité normale, comme assister à un cours, peut être épuisante.

« J'ai encore des faiblesses et des problèmes lorsque je suis fatiguée. Ilz ne comprennent pas complètement cela, explique-t-elle. J’ai perdu plusieurs amis à cause de cela. »

En contrepartie, elle apprécie l'esprit de camaraderie qui règne durant les cours de yoga.

« C'est très réconfortant et j'ai l'impression d'être un peu en famille ici », ajoute la jeune femme.

Avec les informations de Laura Glowacki, CBC News

Manitoba

Santé physique et mentale