•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin de l'improbable séquence de Samuel Piette

Les autres équipes de la MLS accordent une attention particulière à Samuel Piette

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

C'est la fin d'une séquence record de 51 matchs. Suspendu, Samuel Piette ratera le match entre l'Impact et le Los Angeles FC au domicile de la meilleure équipe de la MLS vendredi.

Un texte de Jean-François Poirier

« Je ne pensais pas avoir un rôle comme ça à mon arrivée et jouer autant de matchs », avoue le milieu de terrain, devenu un pilier de
l'Impact à seulement 24 ans.

Samuel Piette sera forcé à l'inactivité à Los Angeles parce qu'il a reçu un cinquième carton jaune cette saison, samedi, contre le Revolution.

Même si son dernier rendez-vous raté remonte à une éternité, le Québécois se souvient très bien du jour où il a campé un rôle de réserviste.

« La dernière fois que je n'ai pas entamé un match, c'est à ma première année en 2017 contre le New York City FC. Nous devions disputer trois rencontres dans la même semaine. Je n'ai pas été utilisé dans le match du mercredi à Montréal. Ça fait longtemps.... »

Depuis cette pause du 27 septembre 2017, le nom de Piette a toujours figuré dans la formation. Dans les faits, il n'a raté que 66 minutes de jeu. Un exploit compte tenu de son intensité.

« Mon style de jeu assez agressif m'amène à commettre beaucoup de fautes. Avec la contrainte des cartons jaunes, je ne m'attendais pas à établir ce record. Et j'ai été super chanceux parce que les blessures ne m'ont pas gardé à l'écart du jeu. Je suis évidemment déçu de ne pas jouer vendredi. Je ne serai pas au repos parce que je m'entraîne, mais au moins ça arrive au bon moment, parce que je suis grippé. »

Les premiers de classe

Le Bleu-blanc-noir s'attaquerara donc au LAFC sans l'un de ses rouages les plus importants au centre du terrain. Les adversaires, guidés par le joueur étoile Carlos Vela, ont déjà inscrit 32 buts en 2019, c'est-à-dire une moyenne de 2,29 buts par rencontre. À lui seul, le Mexicain en a compté 13.

« Vela, c'est un joueur incroyable, insiste Piette. Ce n'est pas seulement cette année qu'il le prouve. Je le suivais en Espagne pendant que j'y étais. Je ne suis pas surpris qu'il domine la ligue. Mais le truc avec le LAFC, c'est qu'ils ont beaucoup de bons autres joueurs. Je pense à Diego Rossi et à mon compagnon de sélection Marc Anthony Kaye. Mais je ne suis pas inquiet, chaque fois que nous avons joué contre une bonne équipe du haut du classement, nous avons bien performé. »

Sauf que cette fois-ci, il s'agit de la formation de première place dont la fiche de neuf victoires, une défaite et quatre nuls laisse entrevoir un test éprouvant.

« On est un collectif, on va essayer de ramener quelque chose de là-bas », lance le défenseur Zakaria Diallo, qui n'était pas très fier de sa prestation lors du verdict nul de 0-0 contre le Revolution.

« J'éprouve beaucoup de frustration. C'est clairement un match qu'on aurait dû remporter contre une équipe de bas de classement. C'est deux points de perdus. »

Diallo en savait peu à propos du LAFC.

« Je ne regarde pas leurs matchs. Vela, je ne le connais pas trop, mais il est le meilleur compteur de la ligue. Il a été bon en Europe. C'est une très bonne équipe. Ça ne peut que nous motiver. »

Piatti intense

Pour sa part, Ignacio Piatti n'a pas du tout semblé ennuyé par ses 24 premières minutes de jeu après une absence qui a paru interminable.

Deux jours après ce premier essai concluant, l'Argentin est demeuré sur le terrain avec les réservistes et n'a jamais ralenti la cadence à l'entraînement lundi.

« C'est très rassurant de voir notre meilleur joueur en santé, confirme Piette au sujet du milieu argentin, qui n'avait pas prêté main-forte à ses coéquipiers depuis le 16 mars. Je trouve qu'il a quand même beaucoup joué. On est toujours un peu inquiet lors d'un retour au jeu. De le voir avec le sourire et content d'être parmi nous, c'est bien. »

L'Impact occupe le 3e rang de l'Association de l'Est avec ses six victoires, cinq revers et trois matchs nuls.

Soccer

Sports