•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tarifs sur l'acier et l'aluminium officiellement levés

Des lingots d'aluminium empilés les uns sur les autres

Après un an de tarifs sur l'acier et l'aluminium, ceux-ci ont été complètement levés lundi.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Il n'y a plus de tarifs imposés à l'acier et à l'aluminium américains qui entrent au Canada. La levée de cette mesure de rétorsion envers les États-Unis, annoncée vendredi à la suite d'une entente avec Washington, est entrée en vigueur lundi.

Le premier ministre Justin Trudeau, entouré de ministres importants de son Cabinet, a annoncé vendredi que les deux pays avaient réussi à s’entendre sur la question des tarifs sur l’acier et l’aluminium, des taxes décrétées par Washington en mai 2018.

Dans le contexte de la renégociation de l'accord de l'ALENA, les Américains souhaitaient faire pression sur leur allié canadien en taxant à hauteur de 25 % l’acier et 10 % l’aluminium, en invoquant une rare clause de sécurité nationale.

En guise de représailles, le gouvernement canadien avait répondu en taxant ces produits de la même façon.

« Lorsque les États-Unis ont imposé des tarifs injustifiés sur l'acier et l'aluminium canadiens, le gouvernement du Canada a défendu les travailleurs et les industries de l'acier et de l'aluminium, ainsi que leurs communautés », a commenté lundi dans un communiqué le ministre des Finances, Bill Morneau, confirmant par le fait même la fin des tarifs.

« Le Canada est resté inébranlable », a-t-il ajouté.

Environ 84 % des exportations canadiennes d’aluminium prennent la direction des États-Unis. À l’été 2018, l’organisme AluQuébec, qui réunit les acteurs de l’industrie, estimait entre 1,3 et 3,3 milliards de dollars canadiens les pertes possibles pour le secteur. Quelque 3000 à 8000 emplois étaient en jeu, révélait également une de ses études.

Métaux et minerais

Économie