•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier festival des arts contemplatifs à Saskatoon

Une femme assise au bord d'un lac regarde au loin.
Le festival des arts contemplatifs de Saskatoon met en valeur des activités qui exigent de s'arrêter un moment pour réfléchir et laisser aller nos pensées profondes. Photo: iStock
Radio-Canada

Saskatoon accueille cette semaine un événement unique en son genre : un festival des arts contemplatifs. L'objectif pour les participants est de se ressourcer et prendre le temps de réfléchir, à travers différentes activités comme la méditation, la photographie et même la fabrication de pain.

L’organisatrice Brenda Baker a eu l’idée de ce festival après une discussion avec un ministre au sujet de la situation mondiale actuelle et de la façon dont les divisions politiques et les changements climatiques assombrissent les perspectives d'avenir.

Le premier festival des arts contemplatifs de Saskatoon mettra en valeur les activités qui exigent une réflexion plus profonde et sérieuse, comme la méditation, et mise sur le renforcement des individus et des communautés.

« Nous devons trouver un peu de temps pour nous arrêter, et nous fortifier nous-mêmes », explique Brenda Baker lors d’une entrevue à l’émission Saskatchewan Weekend de CBC.

L’événement se tiendra donc du 23 au 26 mai à l'église unie Grosvenor Park. Parmi les activités au programme : l’art du récit et de la narration, la photographie, la pratique du journal intime et la méditation.

Brenda Baker animera pour sa part un atelier de « poésie de l’âme » pour les enfants, pour les encourager à s'ouvrir, dit-elle. « Je suis très enthousiaste à l’idée de donner cet atelier. Les enfants, qui ont beaucoup de pensées profondes, auront la possibilité de les exprimer délibérément. ».

Un montage photo : au centre, l'inscription "Contemplative Arts Festival of Saskatoon"; autour, différents types d'arts contemplatifs en photo : méditation, tai-chi, lecture, sieste dans la nature, poterie, etc.Le premier festival des arts contemplatifs de Saskatoon a lieu du 23 au 26 mai à l'Église unie Grosvenor Park. Photo : Contemplative Arts Festival of Saskatoon/Facebook

Le conteur autochtone Lyndon Linklater donnera également un atelier sur les paniers en écorce de bouleau. « Il m'a expliqué qu'il y a une sorte de processus, très profond, que les gens traversent lorsqu'ils fabriquent ces paniers, et que petit à petit vous apprenez des choses sur vous-même et votre vie », rapporte Brenda Baker.

La fabrication de pain est une autre forme d'art contemplatif unique. Dawn Weber, qui fait elle-même du pain depuis une cinquantaine d’années, dirigera l'atelier. « C'est un moment tranquille, décrit-elle. Un moment privé, et vous commencez alors à penser. Et quand vous commencez à prendre le rythme, votre esprit se retrouve alors dans sa zone. »

Ironiquement pour Brenda Baker, porter le chapeau de présidente et organisatrice du festival n’a rien de contemplatif. « Je pense qu'après le festival, je prendrai deux bons jours contemplatifs pour ainsi me recentrer sur moi-même », dit-elle en riant.

Avec les informations de CBC

Saskatchewan

Réflexion