•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de camping démarre au ralenti

Camping massif du sud

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Le long congé de la Journée nationale des patriotes marque habituellement le début de la saison de camping au Québec. Cette année toutefois, la température et l'état des terrains ont quelque peu refroidi les ardeurs des amateurs de plein air.

Les terrains de camping du parc régional du Massif-du-Sud affichent normalement complet ou presque à ce temps-ci de l’année.

Mais comme le dégel n’est pas encore terminé, les routes ne sont pas encore toutes accessibles aux véhicules. Résultat : seulement le tiers des terrains ont été loués ce week-end.

« C’est un secteur où on permet les petits véhicules récréatifs. Habituellement, c’est plein à cette fin de semaine ci, mais là, bien entendu, on n’a pas pu leur permettre d’y aller », raconte Philippe Toussaint, agent de développement au parc régional du Massif-du-Sud.

Les bagages des clients ont dû être transportés en véhicule tout-terrain jusqu’aux sites de camping.

En hauteur, des sentiers sont encore enneigés.

Séjours écourtés

Certains ont privilégié des solutions d'hébergement plus luxueuses pour profiter de la nature sans avoir à se soucier du froid durant la nuit.

« On a loué un refuge, un pod. C'est plus facile à ce temps-ci de l'année avec les chiens et les enfants », explique Marie-Claude Paradis, une campeuse.

Intersection entre une route et un sentier de camping.

Les bagages des clients du parc régional du Massif-du-Sud ont dû être transportés en véhicule tout-terrain jusqu’aux sites de camping.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

D’autres, comme Pamela Bautista, de Montréal, ont dû se résigner à écourter leur séjour, le froid étant beaucoup plus mordant que ce qu’ils avaient anticipé.

« On ne pensait pas que ça allait être si froid que ça. C’est quand même la mi-mai, on pensait que ça allait être un peu plus chaud », confie la jeune femme.

Froid sous la tente

La saison du camping tarde également à se mettre en branle au Camping de La Joie, à Saint-Émile.

« Il y a quand même des braves qui sont venus. Il y en a même qui ont dormi dans une tente. Il y en a au moins un qui est venu avec son enfant », mentionne Karine Lajoie, adjointe à la direction.

Phénomène inusité, des clients ont demandé un chauffage d’appoint dans les salles de bain.

« Je n’avais jamais eu ça comme demande. Prendre sa douche quand il fait 5 ou 6 degrés, dans un bâtiment qui n’est pas chauffé, j’imagine que c’est quand même assez froid », concède Karine Lajoie.

Saison décalée

Ce début de saison tranquille n’inquiète pas outre mesure les exploitants de sites de camping à qui nous avons parlé.

Si la saison démarre un peu plus tard qu’auparavant, elle a tendance à se prolonger, observe Philippe Toussaint.

« Ça va probablement commencer un petit peu plus tard [mais] on sait que l'automne, ici, c'est de plus en plus beau », note-t-il.

Avec les informations de Nahila Bendali

Québec

Nature et animaux