•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Un lien fort entre nous » : le président islandais conclut une visite officielle au Manitoba

Une dizaine de personnes en complets et vêtements chics, derrière un grand drapeau islandais. Les personnes à l'avant-plan (le maire, le président islandais et leurs épouses respectives) tiennent le haut du drapeau.
Le président de l'Islande, Gudni Johannesson (à droite, derrière le drapeau), était en visite à Winnipeg cette semaine. Il y a rencontré le maire Brian Bowman. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le président de l'Islande estime que les liens entre le Manitoba et son pays, qui remontent au 19e siècle à l'époque d'une vague d'émigration massive d'Islandais, sont toujours solides. Et il espère que sa récente visite officielle dans la province ne fera que les renforcer.

« Il existe un lien indéniable entre nous », affirme le président Gudni Johannesson, en entrevue à l'émission Weekend Morning Show à la radio de CBC.

Le président de l’Islande était de passage à Winnipeg cette semaine pour marquer le 100e anniversaire de la Ligue nationale islandaise d’Amérique du Nord (Icelandic National League of North America), basée à Gimli, au Manitoba.

Cette ligue a été formée par des milliers d’Islandais qui ont émigré aux États-Unis et au Canada à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, dont beaucoup se sont établis au Manitoba et ont notamment fondé le village Gimli.

« C’était une période difficile en Islande : les éruptions volcaniques, les glaces de mer, les hivers rudes et les attitudes conservatrices de la société, décrit Gudni Johannesson. Les jeunes en général estimaient, pour beaucoup, que le seul moyen de trouver un bel avenir serait de partir. Et bien sûr, la vie n’était pas rose tout le temps ici. »

« Mais nous voici maintenant, et les descendants de ceux qui ont émigré sont toujours prêts à honorer leur héritage. Et cela nous rend vraiment très fiers en Islande. »

Un homme, vêtu d'un complet cravate, debout devant un micro, applaudit.Le président de l'Islande, Gudni Johannesson, à l'hôtel de ville de Winnipeg jeudi. Photo : Radio-Canada

Gudni Johannesson note que lui et son épouse, Eliza Reid, sont une « incarnation vivante » de la forte relation que l'Islande entretient avec le Canada. Mme Reid est née à Ottawa et son grand-père est né à Winnipeg, souligne-t-il.

Le couple présidentiel était à l'hôtel de ville de Winnipeg jeudi pour lever le drapeau islandais aux côtés du maire de Winnipeg, Brian Bowman.

M. Johannesson souhaite que cette visite officielle renforce davantage les liens entre le Manitoba, le Canada et l'Islande. « Prenez, par exemple, le fait que l'Université du Manitoba possède le seul département d'islandais dans le monde en dehors de l'Islande. Nous voulons maintenir et consolider ce lien », mentionne-t-il.

À ceux qui envisageraient de visiter Islande, le président conseille d’entrer en contact avec les habitants locaux. « Surtout quand vous venez du Canada, sans parler du Manitoba : quand vous allez en Islande, vous devriez mentionner que vous venez de ce coin de pays. Et les gens diront : "Ah oui, mon cousin Jón est de là-bas", ou quelque chose du genre. »

Avec les informations de Nadia Kidwai

Manitoba

Relations internationales