•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du houblon pour tous aux 11 Comtés

Le Parti vert présente sa plateforme électorale en vue des élections provinciales de septembre 2019.

Radio-Canada

Pour une deuxième année, deux cents plants de houblon ont été distribués gratuitement à la Brasserie rurale 11 Comtés de Cookshire-Eaton. De quoi réjouir les amateurs de bière... ou simplement ceux qui ont le pouce vert.

Les propriétaires souhaitent ainsi participer à l'effort de verdissement du Haut-Saint-François, tout en démocratisant les connaissances et les usages possibles du houblon.

Les gens ne connaissent pas beaucoup le houblon. On sait que ça sert à faire de la bière, mais on a de la difficulté à s’imaginer de quoi ça a l’air, comment ça pousse, quelle partie on récolte, indique le chef brasseur de l'établissement, Mathieu Garceau-Tremblay.

Tout au long de la journée, les curieux ont pu se présenter à la brasserie pour obtenir leur plant.

Au-delà de ça, on invite les gens par la suite à nous envoyer des photos de leur installation ou des questions, s’ils ont des problèmes, ajoute le brasseur.

Un homme et un enfant tiennent un plant de houblon dans leurs mains.

La brasserie rurale 11 comtés a distribué gratuitement 200 plants de houblon dimanche.

Photo : Radio-Canada

Je fais ma bière, quand j’ai vu l’évènement je me suis dit que j’allais venir chercher un plant de houblon. J’ai plusieurs variétés chez nous […] je vais peut-être réussir à faire une bière faite complètement avec ma plante, a indiqué Jérémy Poulin, déjà prêt à partir avec son plant en main.

À la fin de l’été, les participants pourront ramener volontairement leur houblon à la brasserie afin de créer une bière locale issue des efforts de la communauté.

C’est la première fois qu’on va faire pousser du houblon, on veut le ramener une fois qu’il va avoir sa fleur, a indiqué une dame.

Les gens ne sont pas obligés de ramener leur récolte, c’est un cadeau qu’on fait à la communauté qui va permettre d’implanter la bière dans l’identité régionale.

Mathieu Garceau-Tremblay, chef brasseur

On espère qu’année après année, on plante de plus en plus de houblon dans la région pour éventuellement en avoir assez pour faire une belle grosse quantité de bière, souhaite Mathieu Garceau-Tremblay.

Un jardin collectif

Depuis le printemps dernier, les responsables de la brasserie aménagent aussi un jardin à l’arrière du bâtiment.

Les amateurs de houblon pourront également profiter de l’occasion pour offrir des plants, question de garnir le jardin du brasseur.

On veut faire un projet éducatif, explique le brasseur. On veut planter des arbres fruitiers, des plantes aromatiques, des plantes médicinales qui auront un potentiel brassicole pour expliquer aux gens qui vont venir visiter les jardins quelles plantes on peut utiliser dans la bière, par exemple.

Estrie

Bière et vin