•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Succès pour la deuxième édition du Salon du livre du Manitoba

Un stand de livres et des lecteurs dans l'entrée du Théâtre Cercle Miolière de Winnipeg.
Des participants au deuxième Salon du livre du Manitoba le samedi 18 mai 2019 Photo: Radio-Canada / Arnaud Decroix
Radio-Canada

Pour la deuxième année consécutive, la Maison Gabrielle-Roy et les Éditions du Blé ont organisé, samedi, le Salon du livre du Manitoba. L'événement se tenait, cette fois, dans les locaux du Théâtre Cercle Molière et plusieurs activités se sont succédé au cours de la journée.

La matinée était consacrée aux plus jeunes avec, dès 10 h, plusieurs contes et lectures qui leur étaient destinés.

En après-midi, les invités d’honneur, la Franco-Manitobaine Lise Gaboury-Diallo et l’Acadien Sébastien Bérubé, ont lu plusieurs de leurs poèmes.

Jean Chicoine et Laurent Poliquin les ont rejoints pour participer à une table-ronde sur la littérature des marges et la manière dont les auteurs, qui vivent en minorité linguistique, créent et diffusent leurs oeuvres. L’activité était organisée par la récente Association des auteur.e.s du Manitoba français.

Plusieurs lancements de livres ont également eu lieu au cours de la journée.

Laurent Poliquin a présenté son dernier ouvrage intitulé Les foudres du silence: l’estomac fragile de la littérature francophone au Canada (L’Harmattan).

De leur côté, plusieurs représentants des Éditions de la nouvelle plume, dont le siège social est à Regina, avaient aussi fait le déplacement, dont leur président Laurier Gareau, pour présenter leurs collections et lancer les nouveaux ouvrages de Nadine Mackenzie et Margot Joli.

Les trois auteurs se trouvent dans l'entrée du Théâtre Cercle Molière de Winnipeg.Nadine Mackenzie présente son ouvrage entourée de Margot Joli et Laurier Gareau. Photo : Radio-Canada / Arnaud Decroix

Nadine Mackenzie a fait redécouvrir, à travers son roman historique Fannystelle (Nouvelle plume), l’histoire de cette localité, fondée au XIXe siècle et située à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Winnipeg.

Margot Joli a, pour sa part, lu des extraits de son premier livre, Le fruit de la haine. C’est la première fois que les Éditions de la nouvelle plume publient un roman policier.

Le poète Séréam a, de son côté, organisé une activité créative avec une dizaine de lecteurs tandis que plusieurs stands présentaient de nombreux ouvrages des auteurs francophones du Manitoba et d’autres provinces canadiennes.

Cinq participants réunis en cercle lisent des livres.L'activité C(h)oeur de lecteurs avec, en premier plan, le poète Séréam. Photo : Radio-Canada / Arnaud Decroix

Si les livres publiés par les maisons d’éditions franco-manitobaines (Éditions du blé, Éditions des Plaines et Presses universitaires de Saint-Boniface) occupaient une place importante, le directeur général du Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC), Frédéric Bisson, présentait aussi une riche palette des écrits publiés à l’échelle du pays.

En soirée, un cabaret multidisciplinaire a également réuni une cinquantaine de personnes pour assister aux prestations de plusieurs artistes, tournées autour de la poésie, la peinture, la danse et la musique.

Plusieurs des participants rencontrés souhaitent d’ores et déjà une troisième édition, l’an prochain, pour ce Salon du livre du Manitoba, qui a beaucoup gagné en popularité, qualité et partenariat en seulement une année.

Manitoba

Livres