•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs stations de lavage de bateaux disponibles en Abitibi-Témiscamingue

Plaisancier nettoyant son embarcation

Station mobile de lavage de bateau

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Radio-Canada

L'Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT) annonce que 4 stations de lavage de bateaux sont disponibles cet été à Laniel, Notre-Dame-du-Nord, Arntfiel et à Louvicourt, près de Val-d'Or.

D'autres stations viendront s'ajouter notamment du côté du Lac-Duparquet, Rémigny, Ville-Marie et Kebaowek.

L'OBVT qui profite de l'ouverture de la saison de la pêche pour rappeler l'importance faire attention aux espèces aquatiques envahissantes.

Cette semaine, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a confirmé la présence du cladocère épineux dans le lac Témiscamingue.

Une nouvelle espèce exotique envahissante qui peut avoir des effets néfastes sur les écosystèmes en place.

D'où l'importance de bien laver son bateau, explique le directeur général par intérim de l'OBVT Yves Grafteux.

Le cladocère épineux, sans le lavage du bateau c'est très difficile de s'en débarrasser s'il y en a sur l'embarcation, dit-il. Aussi et ça, c'est la particularité de cette espèce-là, vu qu'elle s'accroche aux filets de pêche, on peut la retrouver dans le moulinet, le matériel de pêche aussi. Particularité pour le cladocère épineux, bien vérifier le matériel de pêche quand on passe de lac en lac toujours, nettoyer son matériel, vérifier ses bottes, son embarcation, les viviers, la remorque du bateau aussi.

Si on ne fait pas ça [lavage], on va entacher la qualité de la pêche sur tout le territoire.

Le directeur général par intérim de l'OBVT Yves Grafteux

Il prévient que cette espèce pourrait s'installer ailleurs dans les plans d'eau accessibles en région si les bateaux ne sont pas lavés.

Abitibi–Témiscamingue

Protection des écosystèmes