•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une « mini-ville » pour tester les véhicules autonomes à Ottawa

Un véhicule autonome sur une piste d'essai.
L'entreprise Aurrigo s'est installée à Ottawa l'an dernier en raison de son climat. Photo: Radio-Canada / Kate Porter/CBC
Radio-Canada

Ce qui était auparavant une ferme située dans la ceinture de verdure d'Ottawa est devenu vendredi un centre où sont testés des algorithmes, des capteurs et d'autres technologies qui permettront de développer des véhicules autonomes.

La piste d'essai L5 de Invest Ottawa est une aire contrôlée et fermée qui permettra aux fabricants de tester les véhicules en vue de les développer jusqu’au « niveau 5 », soit le niveau le plus élevé d’intelligence artificielle et d’automatisation des véhicules.

Nous avons besoin d’un endroit où tester nos logiciels, nos technologies avancées, de nouveaux capteurs dans les véhicules, a expliqué Grant Courville, vice-président de QNX, une filiale de Blackberry. Cet endroit est parfait.

L’entreprise britannique Aurrigo, qui développe des navettes automatisées dans des parcs d’attractions et des aéroports, s’est installée à Ottawa il y a un an, en raison de l’enthousiasme du Canada envers cette technologie, de l’expertise technique disponible dans la ville et du climat.

Pour que ces véhicules atteignent le marché mondial, ils doivent être mis à l’épreuve dans tous les types d’environnements connus de l’Homme, a indiqué Chris Keefe, le vice-président des programmes autonomes d’Aurrigo.

Ottawa offre une vision unique de la météo, du chaud au froid, alors elle fonctionne bien comme guichet unique pour tester les véhicules, a-t-il dit.

Pistes cyclables, traverses de piétons

Invest Ottawa a déjà mis en place des intersections dans un site d’essai à Kanata Nord, mais les 16 nouveaux kilomètres de routes asphaltées dans la ceinture de verdure permettront aux entreprises d’avoir un lieu privé, hors de la voie publique, pour pousser leur technologie plus loin.

La Ville d’Ottawa a contribué à la mise en place de cette aire d’examen où se trouvent entre autres des rues à sens unique, des traverses de piétons et des pistes cyclables, afin de mieux imiter la réalité.

C’est essentiellement une mini-ville où on peut tester nos logiciels plus avancés dans un environnement contrôlé, a mentionné M. Courville. C’est bien d’avoir cela dans notre cour arrière.

Une carte de la piste d'essai.Agrandir l’imageLa piste d'essai comprend des arrêts, des voies cyclables et des feux de signalisation. Photo : Invest Ottawa

Une piste à grande vitesse et une section pour tester des drones seront aussi installées sur le terrain dans l’avenir.

Des députés provinciaux étaient présents à l’inauguration, vendredi, puisque les Centres d’excellence de l’Ontario ont octroyé 5 millions de dollars au projet en mai 2018 via son Réseau d’innovation pour les véhicules automatisés.

Le gouvernement progressiste-conservateur a par la suite offert une bonification du financement pour que les entreprises mettent l’accent sur le développement des technologies hivernales.

Quand les véhicules autonomes seront-ils prêts?

Malgré l’optimisme présent sur les visages vendredi, M. Courville a soutenu que les véhicules autonomes pourraient prendre encore 20 ans avant de se retrouver sur la voie publique.

Or, l'entreprise Aurrigo croit que la technologie sera au point plus tôt.

Ce secteur de la ceinture de verdure, près du Sportsplex de Nepean, ne sera pas seulement un point névralgique pour le développement des véhicules autonomes. Entre autres projets, le commissaire à la cinématographie d'Ottawa et l’entreprise TriBro Studios devraient entamer sous peu la construction de studios de cinéma.

Avec les informations de Kate Porter, de CBC

Ottawa-Gatineau

Innovation technologique