•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de cannabis dans les parcs provinciaux du Manitoba

Des gens s'échangent un joint devant un feu de camp.

Contrairement à l'alcool, le cannabis est interdit dans les parcs provinciaux au Manitoba, toute l'année. Seul le parc national du Mont-Riding autorise la marijuana mais sur ses espaces de camping uniquement, et à l'exception de la longue fin de semaine de mai.

Photo : iStock

Radio-Canada

Avis aux campeurs et amateurs de plein air : en cette première longue fin de semaine du mois de mai depuis la légalisation de la marijuana au pays, la province du Manitoba rappelle qu'il reste interdit de fumer du cannabis dans les parcs et terrains de camping.

Au Manitoba, la loi interdit de fumer ou de vapoter du cannabis à usage récréatif dans tous les lieux publics extérieurs.

Les parcs provinciaux ne font donc pas exception, et cela comprend notamment les sentiers, les plages, les routes ainsi que les emplacements de camping et les tentes, caravanes, chalets et yourtes situés sur les terrains de camping de ces parcs.

Le cas particulier du parc national du Mont-Riding

Le parc national du Mont-Riding, seul parc national au Manitoba accessible par la route, autorise la consommation de cannabis, mais uniquement sur ses terrains de camping, et à l’exception toutefois de la longue fin de semaine du mois de mai – comme l’alcool.

Le parc considère en effet qu’un espace de camping est un espace privé. « Quand vous êtes sur votre terrain, nous considérons que c’est votre résidence et au Manitoba vous pouvez fumer du cannabis chez vous  », explique Richard Dupuis, responsable de l'expérience des visiteurs au Mont-Riding.

Il sera donc toujours interdit de fumer sur les sentiers, ou dans la rue à Wasagaming par exemple, car le parc respecte l'interdiction de consommer dans les lieux publics imposée par la province.

Richard Dupuis rappelle que le cannabis légal est tout aussi nouveau pour le parc que pour les visiteurs. « Ce sera notre première saison de camping à vivre ça. »

Amendes et patrouilles

Les personnes qui fument du cannabis dans les parcs ou campings provinciaux sont passibles d'une amende de 672 $.

Des agents de protection de la nature y patrouillent pour veiller à l'application des règles, indique la province, qui enjoint par ailleurs les citoyens à consulter le son site web (Nouvelle fenêtre) pour s’informer.

Un feuillet intitulé « Campers guide », tenu entre les mains d'une personne, au-dessus d'une table de camping.

Le guide des campeurs distribué dans les parcs provinciaux rappelle l'interdiction de consommer du cannabis.

Photo : Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC), pour sa part, dit ne pas avoir l’intention de partir en exploration à travers les bois et les eaux, dans les coins isolés, à la recherche de campeurs qui contreviendraient à la loi. « Nous traitons la consommation de cannabis de la même manière que nous traitons la consommation d'alcool, et nous faisons preuve de discrétion en fonction de la situation et des circonstances », indique une porte-parole de la GRC dans une déclaration écrite.

« Si vous allez consommer du cannabis ou de l'alcool, soyez responsable. »

Réactions partagées

Les campeurs interrogés samedi au parc provincial Birds Hill, au nord de Winnipeg, avaient des avis partagés sur la question. Mais tous soulignent l’importance d’être respectueux des autres.

« Je pense que c’est une question de comment vous vous comportez quand vous buvez ou quand vous fumez du cannabis », note Pamela Hiller. Elle ajoute qu’elle n’aimerait pas voir des gens fumer là où il y a des enfants. « Établissons des limites dès le début et voyons ce que ça donne. »

Un homme accroupi devant un petit foyer extérieur. Il regarde les bûches. Autour de lui : des chaises de camping et le coin d'une tente.

Scott Cyr, un campeur, aimerait que le cannabis soit permis dans les terrains de camping, dans la mesure où tout le monde reste respectueux.

Photo : Radio-Canada

Allen Kinley, un autre campeur, pense qu’il devrait y avoir des règles uniformes entre les parcs provinciaux et nationaux. « Si c’est autorisé dans un parc national, alors pourquoi pas ailleurs, je pense que ça devrait être la même chose partout. » Il confie toutefois que lui-même, par courtoisie, ne fumerait pas s’il y a des familles dans les environs. « Mais s’il n’y a personne, c’est tout à fait correct », juge-t-il.

« Je pense que la plupart des gens sont respectueux de leurs choses, note pour sa part Scott Cyr. En plus, il y a des patrouilles et des agents de sécurité autour des terrains de camping, si jamais les choses tournent mal. Pourvu que les distances restent respectueuses. »

Avec les informations de Bartley Kives et Rémi Authier

Manitoba

Cannabis