•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citadins découvrent la production maraîchère kamouraskoise

Olivier Côté-Thibault observe des pousses au sol.
Le fondateur des Compagnons Maraîchers, Olivier Côté-Thibault Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte
Radio-Canada

Des citadins ont l'occasion de mettre les deux mains dans la terre et de découvrir les rudiments de l'agriculture biologique cette fin de semaine à la ferme des Jardins parallèles de Saint-André-de-Kamouraska. C'est la première fois qu'un tel séjour exploratoire en milieu agricole est organisé dans le Kamouraska.

L'organisme Les Compagnons Maraîchers orchestre ce type de séjour sur des fermes biologiques depuis 2017. Jusqu’à maintenant, il avait concentré ses activités dans la région de Montréal.

C'est beaucoup d'apprentissage. Il y a des choses qu'on ne comprend pas nécessairement quand on reste en ville par rapport à la production et au métier d'agriculteur.

Olivier Côté-Thibault, fondateur des Compagnons Maraîchers

L’importance de l’entraide et du partage entre consommateurs et maraîchers est soulignée lors du séjour exploratoire.

Des pousses vertes dans émergent de la terre dans un champ.Quelques pousses dans un champ des Jardins Parallèles, à Saint-André-de-Kamouraska Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Les Compagnons Maraîchers souhaitent ainsi contribuer à l'enracinement de l'agroécologie au Québec.

L'agroécologie consiste, notamment, à chercher des techniques de production agricole qui respectent le plus possible l’équilibre naturel du territoire.

La responsable de l'excursion au Kamouraska, Bianca Pirozzi, croit qu’il s’agit d’une bonne occasion pour les résidents de la ville de s’approprier le territoire rural.

On parle beaucoup du retour à la terre, actuellement. Donc pour nous, c'est une belle opportunité [de] s'impliquer, [de] donner un coup de pouce à nos maraîchers, estime-t-elle.

Pour les participants, il s’agit d’une occasion idéale pour mieux comprendre les réalités de l’agriculture dans le Kamouraska.

Une vue sur les champs de la ferme des Jardins Parallèles, à Saint-André-de-KamouraskaLa ferme des Jardins Parallèles, à Saint-André-de-Kamouraska Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Je n'avais aucune idée du moment de plantation en région un peu froide comme ici, au Kamouraska. Je vois que ça prend du temps avant que ça germe. J'ai habité dans des villes plus chaudes et c'est plus vite. Ici, ça prend plus de temps. Il y a des périodes de gel même à ce temps-ci de l'année, raconte Mélissa Matta-Lachapelle, l’une des participantes à l’excursion.

L'excursion exploratoire se déroule jusqu'à dimanche après-midi. D'autres séjours exploratoires similaires se tiendront ailleurs au Québec au cours des prochaines semaines.

D’après un reportage de Jérôme Lévesque-Boucher

Bas-Saint-Laurent

Art de vivre