•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Toronto sur un pied d'alerte alors que le niveau du lac Ontario demeure élevé

Des résidents installent des sacs de sable en bordure du lac Ontario.
Une cinquantaine de citoyens se serrent les coudes pour construire une digue de sacs de sable. Photo: Radio-Canada / Marie-Helen Ratel
Radio-Canada

Toronto et ses municipalités voisines demeurent sous l'effet d'un avertissement de danger sur les rives du lac Ontario, puisque les autorités s'attendent à ce que le niveau de l'eau continue d'augmenter au cours des prochaines semaines.

Pendant ce temps, la communauté de Bowmanville, en banlieue de Toronto, se serre les coudes pour contrer la montée des eaux. Plus d'une cinquantaine de personnes ont mis la main à la pâte samedi en remplissant des sacs de sable.

Les inondations de 2017 ont ébranlé les citoyens de cette communauté. Cette fois-ci, les résidents se préparent au pire et remplissent des milliers de sacs de sable pour protéger les maisons qui se situent sur la rive du lac Ontario, comme celle de Pauline Witzke.

Mon mari s'inquiète plus que moi. Je ne m'inquiète pas trop, mais pour lui c'est bouleversant. Il ne dort pas bien la nuit.

Pauline Witzke, résidente de Bowmanville

L'eau a déjà atteint les maisons à trois reprises depuis le début du printemps

Le chef adjoint des pompiers de la ville de Clarington, Tim Calhoun, explique que la municipalité a tiré des leçons des dernières inondations et a depuis mis en place un plan d'intervention pour les prévenir.

Nous remplissons les sacs de sable avant, plutôt que pendant les inondations, raconte-t-il.

Un pic à atteindre dans les prochains jours

Un homme installe des sacs de sable en bordure du lac Ontario. Des citoyens de Bowmanville s'affairent à installer des sacs de sable pour contrer la montée des eaux du lac Ontario. Photo : Radio-Canada

L'Office de protection de la nature de Toronto, qui protège les bassins hydrographiques de la ville, indique par voie de communiqué que le niveau d'eau du lac Ontario frôle celui enregistré en 2017.

Toutefois, si la pluie se met de la partie, les niveaux pourraient atteindre ce sommet historique qui avait provoqué des inondations dans la région de Toronto et sur les îles de Toronto.

Quant à savoir si les niveaux de 2017 seront dépassés ou non cette année, cela dépendra des précipitations au cours des prochaines semaines, indique l'office de protection de la nature dans son avertissement.

Une fois le pic atteint, les niveaux d'eau du lac Ontario mettront plusieurs semaines à redescendre à des niveaux normaux.

Office de protection de la nature de Toronto

Jeudi, le niveau d'eau du lac Ontario était de 75,74 mètres au-dessus du niveau de la mer. En 2017, il a atteint un sommet jamais égalé de 75,93 mètres.

Déjà, des plages ont été englouties par les eaux, des terrains ont été érodés et des sentiers ont dû être fermés dans plusieurs secteurs du grand Toronto, le long de la rive du lac Ontario.

Risque de glissements de terrain

Dans son avis publié sur internet, l'Office lance une mise en garde à l'égard des falaises de Scarborough, en raison du risque de glissements de terrain.

Les résidents de Toronto sont priés de faire preuve de prudence autour de toutes les zones riveraines et d'éviter les zones inondées et érodées. Les autorités leur demandent de se conformer à tous les avis de fermeture de sentiers.

Rappelons qu'une majeure partie du sentier de bois, situé en bordure des quais, est fermée en raison de la crue printanière.

L'avertissement reste en vigueur jusqu'à vendredi prochain.

Toronto

Nature et animaux