•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du nombre d'élèves dans les classes: le NPD croit que les jeunes en paieront les frais

Des élèves prennent des notes dans une salle de classe.

Des élèves prennent des notes dans une salle de classe.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière d'éducation critique vivement la décision du gouvernement provincial d'augmenter le nombre d'élèves dans les classes du secondaire, alors que les conseils scolaires de l'Ontario réalisent l'ampleur des conséquences de cette décision.

La député Marit Stiles estime que le gouvernement progressiste-conservateur est en train de voler des occasions de développement aux étudiants, puisque le conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB) annonçait cette semaine qu'il devra supprimer des centaines de cours optionnels et fermer des programmes de soutien aux élèves, afin de respecter les nouvelles exigences de la province.

Le TDSB indique qu'à compter de septembre, 547 cours à option et 187 cours obligatoires pour les élèves de 9e et de 10e année seront annulés ou regroupés dans des classes plus grandes, pour faire face aux réductions du financement provincial.

Des compressions de plus de 12 M$ aux programmes d’immersion sont à prévoir également.

Des cours d'alphabétisation, de soutien à l'orientation, de récupération de crédits et d'autres programmes devront également être supprimés en raison de l'augmentation obligatoire de l'effectif des classes du secondaire, qui passera de 22 à 28 élèves au cours des quatre prochaines années.

Le porte-parole néo-démocrate affirme que les classes seront trop pleines à craquer pour que les enseignants puissent offrir aux élèves un soutien individuel quand ils en ont besoin.

Le ministère de l'Éducation n'a pas répondu à la demande de réaction effectuée par La Presse canadienne.

Toronto

Éducation