•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accidents impliquant des cyclistes à Ottawa : l'avenue Laurier en tête de liste

Des véhicules de police bloquent la rue à la circulation.
La rue Laurier a été fermée entre les rues Elgin et Nicholas en raison de l'accident. Photo: Radio-Canada / Giacomo Panico
CBC

Le délit de fuite ayant coûté la vie à un cycliste, jeudi, a eu lieu à quelques coups de pédale de l'intersection la plus dangereuse de la capitale, selon les données de la Ville d'Ottawa.

Plusieurs sections de l’avenue Laurier détiennent les records du nombre le plus élevé de collisions impliquant des cyclistes à Ottawa, et ce, même si des voies réservées aux cyclistes ont été peintes à l’ouest de la rue Elgin en 2011.

L’intersection entre l'avenue Laurier et la rue Elgin a été le théâtre de 12 collisions impliquant des cyclistes entre 2013 et 2017, selon les chiffres disponibles dans le catalogue des données ouvertes de la Ville d’Ottawa.

Pendant la même période de temps, 1452 accidents impliquant des cyclistes sont survenus dans le territoire ottavien. Les données de l’année 2018 devraient être disponibles plus tard cette année.

Le deuxième endroit le plus propice aux collisions est aussi situé avenue Laurier, entre les rues Metcalfe et Kent, où 10 accidents sont survenus, toujours entre 2013 et 2017.

L’angle de l’avenue Laurier et de la rue Bank arrive en quatrième position. Deux autres endroits le long de l’avenue Laurier se trouvent parmi les 20 lieux les plus dangereux pour les cyclistes à Ottawa.

Plus de cyclistes, plus d’enjeux

Les voies réservées aux cyclistes de l’avenue Laurier attirent davantage de pédaleurs dans le secteur, alors ces situations sont plus probables, a expliqué Shawn Gettler, du groupe Bike Ottawa.

Il y a près d’un demi-million de trajets dans ce corridor annuellement, alors si plus de gens sont là, c’est là où la plupart des incidents vont survenir, a-t-il dit.

Ce qui rend dangereux le lieu de l'accident mortel de jeudi, c'est que la voie cyclable n’y est pas isolée de la circulation automobile.

Ce que vous avez là, c’est une sorte de voie cyclable flottante qui chevauche une voie consacrée au virage à droite. Les changements de voie peuvent causer des conflits, a-t-il dit.

Il a indiqué que son groupe allait faire pression pour que les cyclistes et les automobilistes soient mieux séparés.

Évidemment, on aimerait avoir des intersections complètement protégées d’un bout à l’autre, mais il faudra convaincre la Ville de payer pour ça, a-t-il fait valoir.

Une évaluation des voies réservées de l’avenue Laurier effectuée en 2017 a fait état d’une diminution de 30 % du nombre de collisions sur l’axe routier après leur mise en place, alors que le nombre de cyclistes empruntant l’avenue a augmenté de 330 % pendant la même période.

« Seulement de la peinture »

Le conseiller du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper croit lui aussi que le secteur est problématique. Nous avons des douzaines de personnes annuellement qui se font blesser de façon catastrophique, a-t-il dit.

M. Leiper, qui a participé à une manifestation improvisée après l’accident fatal de jeudi, s’est montré déçu que seulement de la peinture protège les cyclistes dans le secteur. On ne pourrait pas faire mieux pour mettre les cyclistes en danger, a affirmé M. Leiper.

Selon lui, les données ouvertes de la Ville démontrent que les intersections d’Ottawa ne sont pas sécuritaires pour les cyclistes. Alors que la capitale est à revoir la planification des transports dans son territoire, le conseiller Leiper suggère que plus d’argent soit investi dans les infrastructures cyclables.

Avec les informations de Ryan Tumilty

Ottawa-Gatineau

Accident de la route