•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coaticook s'organise pour réclamer des médecins de famille

Trois personnes accostent des gens dans leur automobile pour leur faire signer une pétition.
Des citoyens de Coaticook tiennent une pétition pour réclamer une amélioration des services en santé dans la MRC de Coaticook. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une manifestation citoyenne a eu lieu vendredi matin à Coaticook pour réclamer une amélioration des services en santé dans la MRC de Coaticook, où plus de 7000 patients deviendront orphelins d'ici 2021 en raison des départs de plusieurs médecins.

Ce qu'on attend, c'est le remplacement des médecins qui partent pour la retraite. On en a quatre d'ici 2021 qui quittent pour la retraite et on nous a dit qu'on réglerait le problème une fois les médecins partis. Mais en tant qu'ancienne gestionnaire, je sais bien qu'un plan de ressources humaines ou un plan de dotation, ça se prépare cinq ans à l'avance au moins, explique l'organisatrice de la mobilisation, Claude Laurence.

Les médecins ne peuvent pas venir s'ils n'ont pas un poste autorisé par le ministère de la Santé. Donc, on a besoin de plus de postes pour pouvoir régler la situation, note de son côté Maxime Perreault, gestionnaire au groupe de médecine familliale des Frontières.

Les citoyens sont aussi invités à signer une pétition.

Moi, ca fait 20 ans que j'ai le même médecin, et là il s'en va. Qu'est-ce que je fais maintenant si je veux voir un médecin? iIl faut que j'aille à Sherbrooke. Les spécialistes sont à Sherbrooke, mais il faut qu'ils soient référés par mon medecin de famille... là je n'en ai plus, se désole Gaétane Longpré-Bélanger.

Les omnipraticiens qui s'apprêtent à quitter la médecine disent constater que les jeunes médecins ne veulent pas la même charge de travail et qu'il faudra donc plus d'effectifs.

Pour remplacer des médecins comme moi entre autres, ça prend plus qu'un médecin. Ça prend deux à trois médecins pour en remplacer un.

Dr Richard Germain

Une pénurie de médecins nuirait aussi au développement économique et touristique de la région, estime le maire de Coaticook, Simon Madore.

À l'été quand on veut du tourisme dans la région et qu'on n'a pas les moyens de se faire soigner adéquatement et d'avoir une urgence ouverte... Eh bien à un moment donné, c'est important de se mobiliser pour cela aussi, croit-il.

En après-midi vendredi, le réseau de la santé de l'Estrie a réagi à la mobilisation citoyenne qui s'est tenu à Coaticook. Deux médecins entreront en poste à l'automne, a confirmé le CIUSSS de l'Estrie-CHUS et le travail se poursuit pour en trouver deux autres.

C'est sûr que lorsqu'on parle de notre médecin de famille et la crainte de le perdre, je comprends l'inquiétude. Ce que je peux dire pour rassurer les gens, c'est qu'il y a beaucoup de travail qui est en cours de manière proactive depuis un certain temps et on est vraiment rassurés par rapport aux confirmations des médecins qui arriveront et des dossiers actuellement en cours, a déclaré la directrice générale adjointe au programme santé physique générale et spécialisée du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Robin-Marie Coleman.

Les autorités de la santé ont également souhaité rassurer la population quant à une possible réduction des heures d'ouverture de l'urgence et affirme déployer tous les efforts pour éviter un tel scénario.

Estrie

Soins et traitements