•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faut garder les permis de crabe dans la région, lance Serge Cormier

Serge Cormier, député fédéral d'Acadie Bathurst, en entrevue dans les studios de Radio-Canada.
Serge Cormier, député fédéral d'Acadie Bathurst, se dit inquiet du transfert de huit permis acadiens à des personnes de l'extérieur de la province. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Serge Cormier a rencontré le ministre de Pêches et Océans Canada (MPO) cette semaine. Le sujet de leur rencontre : les huit permis de pêches au crabe des neiges de la Péninsule acadienne qui ont été transférés à des personnes de l'extérieur du Nouveau-Brunswick au cours des dernières années.

À la suite de sa rencontre avec Jonathan Wilkinson, Serge Cormier assure que le ministère applique bien ses règlements lorsqu’il évalue les demandes de transfert de permis. Il reconnaît cependant que le MPO devrait peut-être revoir certaines de ses politiques, comme les critères de résidence permettant d’obtenir un permis de pêche (pour l’instant, il faut avoir résidé au Nouveau-Brunswick pendant six mois pour y avoir accès).

Il faut adapter nos politiques et règlements comme on a fait par exemple avec le projet de loi C-68 qui fait en sorte que le propriétaire d’une licence devra maintenant être sur le bateau pour pêcher.

Mais Serge Cormier songe même à aller plus loin, rappelant que l’industrie de la pêche est en évolution et que les permis coûtent de plus en plus cher.

Je vais tout faire en mon pouvoir pour faire face à ce problème, comme peut-être mettre des programmes de financement pour aider la jeune génération de pêcheurs à pouvoir acheter des permis qui valent beaucoup.

Serge Cormier, député fédéral d'Acadie-Bathurst

Il rappelle cependant que l’industrie est aussi responsable et qu’une solution durable ne peut que se trouver en travaillant ensemble.

C’est un énorme privilège que les pêcheurs ont de pouvoir pêcher cette ressource, et en arrière d’eux il y a des communautés, des travailleurs d’usine qui dépendent de leur pêche, conclut-il.

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale