•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ordre de Montréal pour le chanteur lyrique Joseph Rouleau

Joseph Rouleau.
Joseph Rouleau, 90 ans, a connu une importante carrière internationale et a présidé pendant 25 ans les Jeunesses musicales du Canada. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le chanteur lyrique québécois Joseph Rouleau a reçu l'Ordre de Montréal, la plus haute distinction honorifique de la métropole, qui fête son 377e anniversaire. L'opéra, la santé et la recherche ont obtenu les honneurs de la cérémonie.

Le chanteur originaire de Matane, âgé de 90 ans, a connu une importante carrière internationale et a présidé pendant 25 ans les Jeunesses musicales du Canada.

Il a représenté le Québec sur les scènes internationales et dans les grands festivals dans plus de 168 opéras.

Je suis comblé et reconnaissant que la société me rend ce que j’ai donné.

Joseph Rouleau, chanteur d'opéra

« Sa puissante voix de basse a servi les chefs-d'œuvre de l'art lyrique aux côtés d'artistes tels que Maria Callas, Placido Domingo, Joan Sutherland et Kiri Te Kanawa, sous la direction de chefs d'orchestre tels que Pierre Boulez, Zubin Mehta et Sir Georg Solti », rappelle le communiqué de la Ville de Montréal.

L'Ordre de Montréal a été institué le 17 mai 2016, en guise de legs du 375e anniversaire de Montréal. Cette distinction, remise annuellement à 17 Montréalaises et Montréalais le 17 mai, prend le relais de l'Académie des Grands Montréalais, créée en 1988 par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le fondateur du centre de cardiologie fœtale du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUJ), Jean-Claude Fouron, et la chercheuse en biologie Trang Hoang ont également été nommés commandeurs de Montréal au cours d'une cérémonie présidée par la mairesse Valérie Plante.

Jean-Claude Fouron a dirigé le centre de cardiologie fœtale du CHUJ pendant 16 ans. Reconnu comme une sommité mondiale dans ce domaine et un pionnier dans l'utilisation de l'échographie fœtale, Jean-Claude Fouron est aussi considéré comme « un médecin humaniste et un pédagogue de talent », précise le communiqué de la Ville.

La chercheuse Trang Hoang a consacré sa vie à la lutte contre le cancer. « Elle est pionnière dans la recherche et la formation en biologie des systèmes. Elle fait partie d'une équipe de sept chercheurs qui a fondé à Montréal l'Institut de recherche en immunologie et cancérologie, un centre de recherche multidisciplinaire axé sur la biologie des systèmes intégrés du cancer. »

Le cinéma et la télévision étaient aussi à l’honneur avec des distinctions d’officiers et d’officières, notamment pour le réalisateur Jean Beaudin, qui œuvre depuis 40 ans au cinéma et à la télévision. Il a à son actif plusieurs adaptations d’œuvres québécoises à l’écran, dont la série Les filles de Caleb.

La plongeuse Sylvie Bernier, médaillée d’or aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles, était parmi les récipiendaires. Elle est à l'origine de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec.

Auteur, metteur en scène, directeur artistique, réalisateur, interprète, idéateur, animateur et professeur, René Richard Cyr est également récompensé pour son parcours d'une quarantaine d’années. On lui doit quelque « 125 œuvres, plus de 70 pièces théâtrales, trois opéras et de nombreux spectacles, entre autres pour Céline Dion, l'Orchestre symphonique de Montréal et le Cirque du Soleil ».

Madeleine Juneau, directrice générale de la Maison Saint-Gabriel depuis plus de 20 ans, Sylvie Rochette, qui lutte depuis près de 25 ans contre la précarité et la pauvreté à Montréal, et Louis Sabourin, professeur à l'École nationale d'administration publique qui a contribué à l'essor du domaine des relations internationales à Montréal, figurent parmi les personnalités récompensées pour leurs œuvres.

Léopold Beaulieu, fondateur de Fondaction, la Dre Gina Parvaneh, Edith Cyr, directrice générale de l'entreprise d'économie sociale Bâtir son quartier, Nassib El-Husseini, directeur général de la compagnie Les 7 doigts de la main, le chorégraphe Paul-André Fortier, Jean-Claude Poitras et Jobie Tukkiapik, de la Société Makivik, ont également été honorés.

Grand Montréal

Musique classique