•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consultation pour la stratégie du caribou forestier à Baie-Comeau

Un groupe de caribous forestiers

Une harde de caribous forestiers

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour était à Baie-Comeau, vendredi, pour échanger avec les acteurs de la région pour élaborer la stratégie pour les caribous forestiers qui sera appliquée en 2022.

Jusqu’au 18 juin, le ministre se promène de région en région pour recueillir les opinions, les idées et les commentaires du milieu pour avoir une meilleure idée des enjeux à considérer pour l’élaboration d’un plan de protection du caribou adapté aux réalités des régions.

Pendant sa tournée, le ministre a visité ou visitera Sainte-Anne-des-Monts, Val-d'Or, Chibougamau, Québec, La Malbaie et Roberval pour discuter avec les municipalités, les industries, les communautés autochtones, les syndicats ainsi que les groupes environnementalistes.

Le dévoilement de la Stratégie pour les caribous forestiers et montagnards devait avoir lieu en février dernier, mais le ministre l'a plutôt repoussé à 2022.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour

Photo : Radio-Canada

Les caribous et les industries

Selon Pierre Dufour, le principal enjeu sur la Côte-Nord est la cohabitation entre la protection du caribou et les industries. Dans un communiqué de presse, il a affirmé qu'il était ici pour entendre le point de vue des acteurs de la région qui sont concernés par la survie du caribou, mais qui sont aussi sensibles aux conséquences économiques et sociales de la mise en place éventuelle de mesures de protection.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, redoute justement que le plan de rétablissement du caribou forestier nuise aux villes forestières de la Côte-Nord. Au début de la semaine, il avait affirmé vouloir transmettre ses craintes à ce sujet au ministre lors de sa visite.

Le ministre Pierre Dufour s’est dit sensible aux réalités de la Côte-Nord et a affirmé que la stratégie de rétablissement du caribou pourrait être modulée selon les régions.

Le déclin inquiétant des hardes de caribous

(archives) Des caribous

Photo : Radio-Canada

Vision globale de la situation

Pour expliquer sa position, le maire de Baie-Comeau avait affirmé lors d’une entrevue à l’émission Boréale 138, que les populations de caribou se portaient plutôt bien sur la Côte-Nord et que le nombre de caribous avait même doublé sur les sites qui avaient été déboisés.

Le biologiste en conservation pour la Société pour la nature et les parcs (SNAP) Québec, Pierre-Olivier Boudreault, a critiqué la position du maire à l'émission Boréale 138. Pierre-Olivier Boudreault affirme que la réflexion du maire ne prend pas en considération l’état global du caribou au Québec.

C’est un peu comme regarder l’arbre sans voir la forêt.

Pierre-Olivier Boudreault, biologiste en conservation pour la Société pour la nature et les parcs Québec
Un homme souriant dans un paysage montagneux.

Le chargé de projet en conservation et foresterie pour la SNAP, Pier-Olivier Boudreault.

Photo : Pierre-Olivier Boudreault

Pierre-Olivier Boudreault admet toutefois que l’habitat du caribou est mieux préservé sur la Côte-Nord qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean, par exemple. Il précise toutefois que l’augmentation du nombre de caribous perçue dans le secteur de Baie-Comeau pourrait aussi résulter d’une concentration des populations plutôt que d’une réelle hausse de la population.

Côte-Nord

Faune et flore