•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants en médecine feront davantage de promotion de la lecture en bas âge

Une enfant lit un livre dans une garderie.

Lors de leurs consultations médicales, les résidents en médecine discuteront notamment des avantages de la lecture chez les enfants.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Bienvenu Senga

Les résidents en pédiatrie et en médecine familiale de l'École de médecine du Nord de l'Ontario (ÉMNO) accorderont désormais davantage d'importance à la lecture dans la livraison de leurs soins aux enfants. L'établissement a lancé vendredi une nouvelle initiative d'alphabétisation à cet effet.

Lors de leurs consultations médicales, les résidents discuteront des avantages de la lecture avec les parents de leurs jeunes patients.

Le Dr Yannick Charette, professeur adjoint à l’ÉMNO, explique que le but [de l’initiative] est d’encourager les enfants à lire, à parler et à s’exprimer.

Lui-même auteur jeunesse, le médecin de famille dit remarquer les nombreux avantages à long terme de la lecture dès le bas âge.

Ça a été démontré dans la littérature que lorsque les gens ont de la difficulté à s’exprimer, ils ont tendance à vivre dans la pauvreté, ils ont tendance à ne pas avoir les meilleurs emplois ou terminer leurs études, note-t-il.

un homme qui porte des lunettes

Le médecin de famille Yannick Charette est aussi auteur jeunesse.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Quand t’introduis la lecture dans les visites chez les médecins de famille, ça a tendance à encourager les parents et ils ont plus de chances à faire la lecture à la maison. Les enfants prennent un recul lorsqu’ils ne lisent pas de livres à tous les soirs avec leurs parents.

Dr Yannick Charette, professeur adjoint à l’École de médecine du Nord de l’Ontario

L’initiative permettra notamment la création d’une bibliothèque au carrefour de soins de santé spécialisés pour les enfants dans le Nord-Est de l’Ontario, Enfants NEO, où les résidents effectuent une partie de leur formation médicale.

L’étudiante Josée Lalanne, qui entame sa résidence en pédiatrie, dit aussi être consciente de l’impact incroyable de la lecture sur le développement des jeunes.

Il y a beaucoup d'avantages à créer de bonnes habitudes, on veut vraiment que les jeunes aiment lire. On voit qu’en créant de bonnes compétences en lecture lorsqu’ils sont jeunes, cela aide aussi avec la santé.

Josée Lalanne, résidente en pédiatrie à l’École de médecine du Nord de l’Ontario
Une femme qui porte un t-shirt gris

Josée Lalanne est résidente en pédiatrie à l'École de médecine du Nord de l'Ontario

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Mme Lalanne estime également que l’initiative permettra de rehausser la qualité de sa formation, en lui donnant notamment l’occasion de promouvoir la lecture dans les écoles.

Ça va être un projet avec lequel on va travailler dans les quatre prochaines années. Montrer que nous, même en étant résidents ou docteurs, on croit que la lecture est aussi importante qu’une bonne santé, ça va être un élément très bon du programme, qui représente beaucoup plus que juste de faire de la médecine, conclut-elle.

Nord de l'Ontario

Livres