•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de cours de voile cet été à la Baie de Beauport

Des chanceux se sont baignés à la baie de Beauport.

Des chanceux se sont baignés à la baie de Beauport.

Photo : Radio-Canada / Régis Desrosiers

Radio-Canada

La Baie de Beauport va réduire son offre de cours de bateau à voile l'été prochain. Le gestionnaire du site, Gestev, affirme, avoir été contraint de prendre cette décision « déchirante » en raison de la vétusté des équipements et de la difficulté à recruter des entraîneurs.

« Une majeure partie de notre parc d’embarcations était en fin de vie utile […] et les ressources qualifiées pour offrir les services des cours de perfectionnement sont assez dures à recruter au Québec », explique le directeur général de la Baie de Beauport, Martin Genois.

Le camp de jour Odyssée continuera d’offrir des leçons de voile aux enfants. Les cours de perfectionnement, notamment ceux du programme VoileCAN, sont toutefois suspendus pour l’été.

Martin Genois mentionne que des investissements substantiels auraient été nécessaires pour continuer d’offrir les cours. Il assure qu’il s’agit d’une mesure temporaire.

« On a pris la décision de suspendre une partie des services de l’école de voile par manque de ressources et on est confiant de revenir dans le futur avec une formule qui nous permettra d’offrir un service à la hauteur de nos attentes », indique-t-il.

La voile légère, c’est l’ADN de notre site avec la baignade, la plage. On va revenir avec des cours, éventuellement, mais pour 2019, c’est une pause.

Martin Genois, directeur général de la Baie de Beauport pour Gestev

Pas de partenaire convenable

Selon Gestev, une seule entreprise aurait répondu à l’appel d’offres pour offrir des cours de voile.

« C’est qu’on n’a pas trouvé le bon partenaire. Ce n’est pas plus compliqué que ça. On n’a pas réussi à s’associer à un organisme ou à des gens assez intéressés pour prendre ce volet-là dans notre vision de l’offre de services », précise Martin Genois.

La Ville de Québec, qui participe financièrement aux activités offertes sur le site, n'a pas souhaité commenter la décision de Gestev.

Du côté du Port de Québec, propriétaire du site, on se dit préoccupé par la situation et on espère que le gestionnaire trouvera une solution viable.

Pénurie d’instructeurs

La pénurie d’instructeurs ne touche pas seulement la Baie de Beauport. La directrice de l’école Formation nautique Québec, Michelle Cantin, souligne que plusieurs écoles un peu partout au pays peinent à trouver du personnel.

« Regardez sur le site web de Voile Québec et Voile Canada! Vous verrez le nombre d’emplois », lance Michelle Cantin, qui doit maintenant recruter en Europe pour trouver des instructeurs de voile.

L’été dernier, l’école Formation nautique Québec a donné des cours à 984 personnes avec ses 10 embarcations.

Avec les informations de Guylaine Bussière et Nahila Bendali

Québec

Sports