•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ACFA cherche un spécialiste pour enquêter sur les allégations d'intimidation dans l'organisme

Le directeur de l'ACFA provinciale, Marc Arnal répondant aux questions des journalistes.

L'an dernier, plusieurs voix se sont élevées pour critiquer le comportement de Marc Arnal, le président de l'ACFA.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) tente de recruter un spécialiste des relations de travail pour « réaliser un mandat d'enquête » à la suite des démissions en bloc au conseil d'administration et des allégations d'intimidation qui ont secoué l'organisme à l'été 2018.

La tenue de cette enquête avait été demandée par les membres de l’ACFA lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme en octobre 2018.

Elle permettra d’« identifier les lacunes de l’organisation devant les situations potentielles d’intimidation, d'agression au travail ou autre conduite inappropriée », peut-on lire dans l’appel d’offres de l’ACFA.

Ces problèmes font écho aux reproches formulées par les cinq administrateurs démissionnaires envers Marc Arnal, le président de l'organisme, en août 2018.

La personne retenue mènera notamment son enquête auprès des membres du conseil d’administration et des employés en poste entre octobre 2017 et aujourd’hui.

Elle devra remettre ses conclusions à l’ACFA avant le 6 septembre 2019.

Alberta

Francophonie