•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que se passerait-il en cas de déversement sur la portion nord de la 175?

Un train routier s'est retrouvé dans le fossé.
Le train routier s'est renversé. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le récent déversement de carburant et de mazout sur la route 169 a non seulement entraîné une interruption temporaire de la circulation, mais il a aussi soulevé un questionnement. Que serait-il arrivé si cette fuite avait plutôt été rapportée sur la portion nord de la route 175 se trouvant entre l'intersection de la 169 et Saguenay?

En fait, dans une pareille éventualité, les pompiers de Saguenay auraient refusé d’intervenir.

C'est parce que ce sont les pompiers de la MRC de Lac-Saint-Jean Est et d'Alma qui sont en charge de la réserve faunique des Laurentides.

Par conséquent, les pompiers de Saguenay peuvent seulement intervenir lorsqu’une vie humaine est menacée.

Une entente lie le ministère québécois de la Sécurité publique, les pompiers de la MRC de Lac-Saint-Jean Est et ceux d’Alma pour la couverture de toute la réserve faunique des Laurentides.

Selon le président de la commission de la sécurité publique de Saguenay, Kevin Armstrong, cette situation perdure au moins depuis une douzaine d’années.

Il soutient qu’un changement de cap de la part des autorités municipales ne manquerait pas de susciter des interrogations.

Par exemple, s’il arrivait quelque chose avec un véhicule [du Service de sécurité incendie de Saguenay lors d’une intervention dans la réserve faunique des Laurentides], qu’arriverait-il avec l’assurance et qui payerait les coûts [de réparation]?, demande-t-il.

Il y aurait évidemment des frais qui seraient rattachés à ça, ajoute M. Armstrong.

Saguenay–Lac-St-Jean

Accidents et catastrophes