•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux traversiers : le chantier Davie part favori

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, au chantier Davie.
Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, au chantier Davie Photo: Radio-Canada/Pascal Poinlane
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral fera l'acquisition de deux nouveaux navires pour assurer les services de traversier dans l'est du Canada. Ottawa estime pour l'instant que le chantier maritime Davie, à Lévis, est le seul au pays en mesure de livrer ce contrat dans les délais prescrits.

Les nouveaux traversiers remplaceront le navire NM Madeleine, qui assure la liaison entre les Îles-de-la-Madeleine et la ville de Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, et le NM Holiday Island, qui relie Wood Islands, à l'Île-du-Prince-Édouard, à Caribou, en Nouvelle-Écosse. Ces deux traversiers ont presque atteint leur fin de vie utile.

Traversiers plus grands

Le traversier des Îles-de-la-Madeleine sera construit en premier. Les deux nouveaux navires auront des capacités plus grandes en ce qui a trait aux nombres de véhicules et de passagers.

« Les nouveaux traversiers seront plus modernes, plus confortables, plus sécuritaires et à la fine pointe de la technologie. Ils consommeront moins de carburant, ce qui réduira leurs émissions de gaz à effet de serre », souligne le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

Aucun montant dévoilé

La valeur du contrat n'est pas encore déterminée, puisqu'elle doit être négociée. L'attribution de la construction des traversiers au chantier Davie créerait des centaines d'emplois durant plusieurs années à Lévis.

« Une excellente nouvelle pour les travailleurs. C'est une excellente nouvelle pour les mille fournisseurs de la Davie. C'est une excellente nouvelle pour l'économie locale, régionale, nationale et on espère qu'il va y en avoir d'autres », affirme le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

D'autres chantiers en lice?

Le préavis d'adjudication de contrat indiquera l'intention du fédéral d'attribuer le contrat au chantier Davie.

Le seul bémol, c'est qu'une fois le document publié, dans les prochains jours, les autres chantiers maritimes canadiens intéressés auront 15 jours civils pour démontrer qu'ils sont en mesure de répondre aux exigences du contrat.

Marc Garneau a tout de même bon espoir que le contrat sera accordé au chantier maritime Davie.

« Ça permet à d'autres chantiers de dire : "Je pense que je suis capable". Si cela se produit, nous ferions une évaluation, mais notre étude des chantiers au Canada nous porte à croire que seulement le chantier Davie est capable de faire la tâche », explique-t-il.

Échéancier

Ottawa souhaite que la construction des deux nouveaux traversiers puisse débuter le plus rapidement possible.

« C'est prioritaire pour nous. Il y a quelques étapes à faire avant, comme négocier le prix. On va aussi devoir négocier le design final. Ces choses-là prennent toujours un peu de temps », mentionne Marc Garneau.

La construction du traversier des Îles-de-la-Madeleine devrait prendre environ quatre ans.

Chantier naval

Économie