•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écocentres de la Haute-Gaspésie volés et vandalisés

Les écocentres de la Haute-Gaspésie volés et vandalisés
Jean-François Deschênes

Vols et vandalisme, de nuit comme de jour. Les responsables des écocentres de la MRC de La Haute-Gaspésie sont exaspérés par ces méfaits commis dans les installations de Saint-Maxime-du-Mont-Louis et de Sainte-Anne-des-Monts.

Le vandalisme prend toutes sortes de formes. Récemment, des gens ont vandalisé le bureau de Sainte-Anne-des-Monts.

La semaine dernière, un petit cabanon qui sert à entreposer des ampoules à l'écocentre de Mont-Louis a été endommagé.

Cabanon avec une porte endommagéeCe cabanon de l'Écocentre de Saint-Maxime-du-Mont-Louis a été endommagé. Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Les vandales s'activent la nuit, mais le jour aussi, précise le responsable des écocentres, Nicolas Dionne. Parfois, des gens sautent dans des conteneurs pour récolter des objets, ce qui est pour lui un geste très imprudent. Il y a une pépine qui travaille, qui vide les casiers [réservés aux] contracteurs. Ils rentrent là-dedans et ils mettent ça dans le conteneur. Si [la personne qui opère l'engin] ne sait pas qu’il y a quelqu’un là, c’est dangereux!, dit M. Dionne.

Intérieur du bureau. Vitre cassée, chaise sur le côté.Cet hiver, ce bureau de l'écocentre de Sainte-Anne-des-Monts a été vandalisé. Photo : Nicolas Dionne

En plus des bris, il y a le vol

Dans ces écocentres, des objets sont récupérés et vendus pour quelques dollars.

L'argent récolté est déposé dans un fonds vert qui sert à financer des projets communautaires liés à l'environnement.

Or, selon la coordonnatrice à l'environnement et au développement durable de la MRC de La Haute-Gaspésie, Mélanie Vallée, plusieurs de ces objets sont volés. Elle ne peut pas chiffrer les coûts exacts de ces méfaits, mais elle estime qu'il s'agit de milliers de dollars.

Cet argent-là est carrément perdu, et c'est tout le monde qui en paie le prix. Quand vous brisez, c'est tout le monde qui paie la facture, c'est tout le monde de la MRC.

Mélanie Vallée, coordonnatrice à l'environnement et au développement durable de la MRC de La Haute-Gaspésie
Sacs, bâtons de golf et ballon usagés.Ces objets sont récupérés et vendus pour quelques dollars. Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Des plaintes sont régulièrement déposées à la Sûreté du Québec, en vain.

Nicolas Dionne constate que les méfaits sont de plus en plus fréquents.

C'est rendu une mode, on dirait. Ils défoncent les écocentres. Ils vont là la nuit et ils pensent que c'est une place pour s'amuser, mais ce n’est pas une place pour s'amuser.

Nicolas Dionne, responsable des écocentres de la Haute-Gaspésie
E164EE3E-516C-436A-B01E-E7AA8E388CEDÉcocentre de Sainte-Anne-des-Monts Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Les responsables espèrent que l'appel à la raison publié sur les médias sociaux saura assagir les malfaiteurs. Sinon, peut-être que le projet d'optimisation des écocentres, qui prévoit entre autres l'achat d'un système de caméras spécialisées, saura les décourager.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Vol