•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Troisième lien : une décision d'ici quelques semaines

Le ministre des transports, François Bonnardel, en mêlée de presse.

Le ministre des transports, François Bonnardel, en mêlée de presse au parlement.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Louise Boisvert

Dans une entrevue accordée à l'émission Première heure vendredi, le ministre des Transports, François Bonnardel, confirme qu'une décision sera prise d'ici quelques semaines sur le tracé du troisième lien. Le type d'infrastructure ainsi que le coût y seront alors dévoilés.

« Nos équipes travaillent extrêmement fort » pour adopter dans les plus brefs délais au Conseil des ministres le tracé du troisième lien, affirme le ministre des Transports. « Nous serons capables de faire un choix final dans les prochaines semaines ».

François Bonnardel précise que, dans le corridor de l'est, il existe quelques scénarios qui ont été définis par le bureau de projet. Selon nos informations, ils seront soumis, entre autres, aux maires concernés par le troisième lien en juin, pour obtenir un premier coup de sonde.

Seul le scénario retenu sera rendu public.

L'annonce devrait lever le voile sur la structure. Le choix se fera-t-il entre un pont et un pont-tunnel? « Assurément », confirme François Bonnardel.

Évaluations des coûts

Il sera également possible d'avoir une « bonne évaluation des coûts » du projet, selon le ministre. « Il reste plusieurs éléments à étudier et à finaliser », précise-t-il, « pour prendre la bonne décision ».

Parmi ces éléments, certains détails concernant la connexion avec la rive nord, le mode de réalisation et la capacité de financement. Le bureau de projet devra également tenir compte d'autres études pour arriver le plus près possible d'une facture finale.

On veut avoir le meilleur portrait possible parce qu'on ne peut pas se tromper.

François Bonnardel, ministre des Transports

Pont de l'Île-d'Orléans

Le ministre est demeuré flou sur l'avenir du pont de l'Île-d'Orléans. Dès son arrivée en poste, l'automne dernier, le ministre avait fusionné les deux bureaux de projets pour trouver une solution unique.

« Le pont de l'île, est-ce que ce sera le pont de l'île comme on le connaît, mais qui sera remplacé d'ici 2027, ou il y aurait une connexion comme telle? » s'interroge le ministre sans donner de réponse.

Québec

Transports