•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQ suspend les recherches pour retrouver la fillette de Macamic

Des chercheurs de la SQ fouillent aux alentours d'un ruisseau dont le niveau d'eau est anormalement haut.
La SQ devra attendre que le niveau de l'eau baisse avant de reprendre les recherches. (archives) Photo: Radio-Canada / Jean-Marc Belzile
Jean-Marc Belzile

La Sûreté du Québec annonce qu'elle suspend les recherches à Macamic dans le but de retrouver une jeune fille de 4 ans.

La famille a été avisée jeudi soir lors de la fin des recherches.

La jeune fille est tombée dans un ruisseau il y a deux semaines maintenant et n'a jamais été retrouvée depuis.

L'événement s'est déroulé sur le 2e-et-3e Rang Ouest.

La SQ affirme avoir fait tout ce qu'il était possible de faire pour le moment, mais que le niveau de l'eau élevé complique leur travail.

Selon la porte-parole de la SQ, Nancy Fournier, les recherches devraient reprendre lorsque le niveau de l'eau aura baissé.

Des patrouilleurs locaux iront aussi sur place à l'occasion afin d'assurer un suivi.

Chaque jour on évaluait sur le terrain ce qu'il y avait de fait et ce qu'il nous restait à faire, puis malheureusement, à cause de l'eau qui est trop élevée, on a déjà tout fait ce qu'on pouvait, donc il faut vraiment attendre que le niveau de l'eau baisse pour recommencer avec les ressources spécialisées qu'on a, affirme Nancy Fournier.

Rappelons que la fillette de 4 ans est tombée dans le ruisseau Vigneault alors qu'elle jouait à proximité avec d'autres enfants.

La famille remercie les policiers

La mère de la fillette, Danika St-Amand, tenait à remercier les policiers pour leur travail.

Ils ont travaillé très fort et nous les remercions de tous les efforts qu'ils ont mis à retrouver Alicia, mais la nature est plus forte que nous malgré le fait qu'ils ont baissé l'eau à certains endroits, c'est impossible de le faire partout. On est tous impuissants. Oui c'est plate que les recherches soient suspendues, mais on ne peut rien faire de plus malheureusement, témoigne-t-elle.

Abitibi–Témiscamingue

Disparition