•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S'occuper de raies au zoo du parc Assiniboine pour connecter avec l’océan

Un enfant et une femme essayent de toucher des raies dans un bassin d'eau.
La plage des raies est le nom donné à la nouvelle exposition du zoo du parc Assiniboine. Photo: Radio-Canada / Nelly Gonzalez / CBC
Radio-Canada

Depuis jeudi, les visiteurs du zoo du parc Assiniboine peuvent caresser et nourrir des raies depuis leur bassin. Le directeur du service vétérinaire du parc, Chris Enright, estime que c'est une bonne façon d'en apprendre davantage sur une espèce peu connue et de se familiariser avec les milieux marins.

Elles sont à Winnipeg pour connecter les gens avec la mer, raconter des histoires à une partie du pays qui est reculée de l’océan, dit Chris Enright.

Il explique que les raies sont des créatures souvent incomprises. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elles sont plutôt dociles selon lui. Celles présentées au parc aiment vraiment interagir avec les gens, dit-il.

L’exposition, qui a été lancée jeudi au zoo du parc Assiniboine, compte près de 27 raies de deux espèces différentes.

Les visiteurs peuvent les regarder nager et leur donner à manger, s’ils le désirent. Chavie, un enfant de huit ans présent avec son père dès le premier jour, affirme qu'il s'agit de la meilleure partie.

C’est plutôt cool qu’on puisse leur donner à manger et tout le reste, confirme David Desrosiers, qui a amené son fils de deux ans à l’exposition jeudi.

C’est la première fois qu’il voit des raies ses propres yeux. Elles sont un peu visqueuses, mais aussi douces et lisses, s’amuse-t-il.

C’est incroyable de pouvoir venir voir quelque chose de nouveau, c’est une expérience différente de tout ce que les enfants ont connu jusque-là !, soutient un autre parent présent avec ses deux jeunes enfants.

Une raie dans un massin d'eau.Deux espèces de raies se trouvent désormais au zoo du parc Assiniboine. Photo : Radio-Canada / Wendy Buelow / CBC

Les raies exposées au parc proviennent des eaux de la Floride, de l’Amérique du Sud et des Caraïbes. Elles resteront au zoo pendant au moins un an.

Chris Enright indique que les raies pastenagues, l'une des deux espèces du bassin, sont encore jeunes et qu'elles seront bien plus grosses à l’âge adulte. Elles peuvent atteindre 4 pieds [1 mètre 20] de large et peser plus de 100 livres [45 kg], dit-il.

Si les raies sont connues pour ne piquer que lorsqu’elles se sentent en danger, celles présentées au zoo auront les épines de la queue coupées lors d'examens vétérinaires. Chris Enright soutient toutefois que ce sont des animaux sauvages qui doivent être traités avec respect.

Avec les informations de CBC

Manitoba

Nature et animaux