•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections provinciales : que changera la nouvelle carte électorale?

Une main tient un bulletin de vote et la dépose dans une urne électorale.

Les Manitobains voteront le 10 septembre avec une carte électorale largement redessinée.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Julien Sahuquillo

Avec la nouvelle carte électorale manitobaine, modifiée en 2018, la plupart des circonscriptions ont été redessinées, et 14 d'entre elles changent de nom. Quelles conséquences ces changements auront-ils sur la prochaine élection provinciale?

Il y aura toujours 57 sièges à pourvoir au sein du palais législatif le jour du vote, mais les délimitations des circonscriptions ont été grandement modifiées, notamment en région rurale.

Les élections provinciales de 2019 vont ainsi inaugurer 14 nouvelles circonscriptions qui englobent et redéfinissent d’anciens territoires. D'autres conservent leur nom, mais leurs limites ont été revues.

À l’extrême sud-ouest de la province, par exemple, l’ancien fief d'Arthur-Virden disparaît. Il est divisé entre la nouvelle circonscription de Turtle Mountain et les nouvelles limites de Riding Mountain et de Spruce Wood.

La circonscription de Springfield-Ritchot fait disparaître celle de Saint-Paul afin de longer le flanc est et sud de Winnipeg.

La nouvelle carte éléctorale du Manitoba.

La nouvelle carte électorale comprend six nouvelles circonscriptions à l'extérieur de Winnipeg : Borderland, Interlake-Gimli, Red River North, Springfield-Ritchot, The Pas-Kameesak et Turtle Mountain.

Photo : Radio-Canada

Cliquez pour voir la carte (Nouvelle fenêtre)

Non seulement la nouvelle carte redessine les frontières, mais elle amène une nouvelle répartition des bassins électoraux.

Ainsi, le secteur de Riding Mountain, légèrement agrandi, connaît un accroissement de son quotient électoral de près de 8 %. Au même moment, l’immense territoire de Kewatinook voit un recul d’un peu plus de 7 %.

Les villages francophones dans la nouvelle carte

Plusieurs villages francophones se retrouvent dans de nouvelles circonscriptions.

Ainsi, les villages de La Rochelle, de Saint-Pierre-Jolys et de Saint-Malo migrent de la circonscription d’Emerson à celle de La Vérendrye.

Notre-Dame-de-Lourdes et Cardinal se retrouvent dans le nouveau territoire de Turtle Mountain et quittent Midland.

Île-des-Chênes, Sainte-Agathe et Saint-Adolphe entrent dans la région de Springfield-Ritchot, Saint-Jean-Baptiste, dans celle de Borderland.

En revanche, Lorette, Sainte-Anne, La Broquerie ou encore Sainte-Claude restent dans leur circonscription.

Les cartes et les tendances électorales

Là où l’extérieur de Winnipeg affichait une dominance de bleu aux élections de 2016, Borderland, Interlake-Gimli, Red River North, Springfield-Ritchot, The Pas-Kameesak et Turtle Mountain devront déterminer leur couleur pour la première fois.

Winnipeg avait pour sa part été fortement divisée entre le NPD et les conservateurs lors des élections de 2016. Celles de 2019 verront huit nouveaux fiefs urbains.

Vous pouvez voir ici (Nouvelle fenêtre) la carte interactive d'Élections Manitoba.

La carte des circonscriptions de Winnipeg.

La carte de Winnipeg voit l'ajout de deux nouvelles circonscriptions : McPhillips et Roblin.

Photo : Radio-Canada

Cliquez pour voir la carte (Nouvelle fenêtre)

Les nouvelles circonscriptions urbaines de Roblin et de McPhillips vont d’ailleurs aller chercher des électeurs au-delà des frontières que comportait Winnipeg en 2016. Ainsi, la périphérie urbaine avait voté pour le Parti conservateur il y a trois ans, et certains de ces électeurs auront maintenant un poids supplémentaire en ville.

Par ailleurs, la circonscription McPhillips reprend une partie de l’ancien territoire de The Maples, bastion du NPD en 2016. Cette dernière avait connu des résultats très serrés entre le NPD et les conservateurs il y a trois ans.

D’autres secteurs avaient également vu un rapprochement des deux partis en 2016, à Elmwood, à Fort Garry ou encore à Thompson, mais seule cette dernière circonscription a connu des changements de délimitations. Toutefois, en se basant sur les résultats de 2016, la plupart des territoires redessinés, surtout dans les régions rurales, recouvrent malgré tout des secteurs de même couleur politique.

Manitoba

Politique provinciale