•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bagarres au parc Lepage : quatre adolescents face à la justice

Le palais de justice de Rimouski

Photo : Radio-Canada

Laurence Royer

Des procédures judiciaires ont été engagées jeudi contre quatre adolescents relativement à des bagarres organisées au parc Lepage, à Rimouski, l'automne dernier entre des élèves du secondaire.

Au total, six chefs d’accusation ont été déposés contre eux. Deux l'ont été pour voies de fait ayant causé des lésions corporelles et les autres pour voies de fait simple, harcèlement criminel, méfait sur un bien de moins de 5000 $ et possession de stupéfiants.

Deux des quatre jeunes étaient présents devant le tribunal de la jeunesse alors que les deux autres étaient représentés par leur avocat.

Lorsque des mineurs contreviennent à la loi, le Bureau de la jeunesse du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a la possibilité de recommander des procédures extrajudiciaires, comme la réalisation de travaux communautaires.

Toutefois, dans ce dossier, le Bureau de la jeunesse a décidé de déposer des accusations en justice plutôt que d’opter pour le programme de sanctions extrajudiciaires.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Florence Charlebois-Villeneuve, explique que plusieurs facteurs permettent de prendre une décision à ce sujet, comme la gravité de l’acte, les antécédents judiciaires des accusés ainsi que le contexte dans lequel les infractions ont été commises.

Des événements comme ceux-ci sont toujours pris au sérieux et une évaluation est faite pour chaque jeune de façon individuelle pour chaque infraction.

Florence Charlebois-Villeneuve, procureure aux poursuites criminelles et pénales
Un boisé et une bâtiment en arrière plan durant l'hiver.

Le parc Lepage est voisin de l’école Paul-Hubert, qui accueille les étudiants de troisième, quatrième et cinquième secondaire de la ville.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les jeunes qui font face à la justice ont participé à des bagarres planifiées entre des élèves au parc Lepage, à Rimouski. Ces bagarres étaient organisées sur les médias sociaux et pouvaient rassembler jusqu’à une centaine de jeunes.

Quelle peine?

Les peines auxquelles pourraient faire face les accusés dépendent de nombreux facteurs. Toutefois, lorsque des mineurs se retrouvent coupables d'une infraction, l’objectif principal de la peine déterminée est la réhabilitation pour limiter les risques de récidives.

Les accusés seront de retour en cour le 13 juin.

Avec les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Justice