•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chiens importés : attention aux parasites

Chien triste

Les chiens provenant des climats plus chauds ont toutes sortes de parasites, croit le vétérinaire Rob Ashburner. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une Britanno-Colombienne a contracté la brucellose, une maladie contagieuse transmise par les animaux, après avoir ramené au pays un chien du Mexique. Des professionnels de la santé et des vétérinaires s'inquiètent maintenant de l'émergence de maladies causées par l'importation de chiens et demandent au gouvernement de légiférer.

La femme a consulté son médecin après avoir souffert de symptomes de fièvre, de maux de tête et de perte de poids pendant deux mois. Un test sanguin a révélé qu'elle était atteinte de brucellose, aussi appelée la fièvre de Malte. C'est son chien, qu'elle avait ramené du Mexique, qui lui avait transmis la bactérie brucella canis.

Trois chiens regardent la caméra avec la langue sortie.

De plus en plus de chiens qui arrivent au Canada de l'étranger proviennent d'Asie et du Maroc, selon la vétérinaire Emilia Gordon. (archives)

Photo : Radio-Canada / Hilary Bird

Je crois que c'est l'émergence d'un nouveau problème affirme la Dr. Eleni Galanis, épidémiologiste au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique. Elle se dit étonnée par ce diagnostic, puisque la maladie n’affecte normalement pas les personnes en bonne santé et d'âge moyen, comme c’était le cas de sa patiente.

Réglementation exigée

Emilia Gordon, vétérinaire et directrice de la division de la santé animale de la SPCA en Colombie-Britannique, déclare que divers groupes de la province tentent de créer des normes de pratique pour les animaux sauvés. Elle croit qu'il s'agit d'un enjeu important pour le Canada.

J'ai personnellement vu un certain nombre de maladies importantes chez des animaux qui ont été sauvés de refuges dans d'autres pays.

Emilia Gordon, vétérinaire et directrice de la division de la santé animale de la SPCA en C.-B.

Rob Ashburner, vétérinaire et porte-parole de l’association canadienne des médecins vétérinaires de la Colombie-Britannique, déclare que ses efforts auprès d’agences gouvernementales fédérales visant à mettre en place une réglementation plus stricte pour l’importation de chiens n’ont jusqu’à présent pas porté fruit.

Les chiens des climats plus chauds ont toutes sortes de parasites que nous n'avons pas ici et ils les introduisent et affectent également notre population.

Rob Ashburner, vétérinaire et porte-parole de l’association canadienne des médecins vétérinaires de la C.-B.

Il demande au gouvernement fédéral de mettre en place des règles selon lesquelles les animaux importés d'autres pays devraient être testés pour un grand nombre de maladies transmissibles, dont la brucellose.

Les chiens inspectés aux frontières

L'Agence de la santé publique du Canada a déclaré qu'elle reconnaissait que le mouvement mondial des animaux, y compris des chiens, pouvait faciliter la propagation de maladies pouvant être transmises aux humains.

Les chiens âgés de moins de huit mois sont inspectés par les vétérinaires aux frontières et les chiens plus âgés sont inspectés par les agents de l'Agence des services frontaliers du Canada, qui examinent également les certificats de vaccins des animaux.

Si l'agent de l'ASFC a des préoccupations, par exemple lorsque l'animal présente des signes de maladie, il doit appeler un vétérinaire de l’agence canadienne d'inspection des aliments pour un examen

L'agence de la santé publique du Canada

Mais selon M. Ashburner, les examens à la frontière ne sont pas exhaustifs et la réglementation en vigueur, exigeant uniquement une vaccination antirabique, est en place depuis des décennies, bien avant l'augmentation du nombre d'animaux de compagnie et de chiens de sauvetage importés au Canada.

L'Agence de la santé publique du Canada n'a pas indiqué si elle considérait des changements législatifs concernant la transmission potentielle de maladies à l'homme.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique