•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

EN PHOTOS - L’eau toujours bien présente à Gatineau, un mois après le début de la crue

Une femme marche dans une rue inondée.
Des sinistrés, comme cette dame de la rue Campeau, continuent de se rendre chez eux malgré l'eau toujours élevée, le 16 mai 2019. Photo: Radio-Canada / Dominique Degré
Dominique Degré
Kim Vallière

Même si les autorités affirment que la décrue est commencée à Gatineau, plusieurs secteurs sont toujours inondés et l'eau pourrait encore prendre plusieurs jours à se retirer.

La dernière fois, on avait atteint la pointe et ça baissait rapidement. Là, c’est très lent, ça risque de prendre 14-15 jours, dépendamment des précipitations, a affirmé en point de presse le maire Maxime Pedneaud-Jobin, jeudi.

Une rue inondée de Gatineau en bordure de la rivière des Outaouais. La rue Jacques-Cartier, à Gatineau, le 16 mai 2019. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Une maison au bout d'une rue inondée. La rue Hurtubise, encore inondée un mois après le début de la crue, avait aussi été durement touchée en 2017. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Deux personnes en chaloupe sur une rue inondée. Le niveau de l'eau sur la rue Saint-Louis, près de la rue Moreau, est encore élevé, un mois après le début de la crue. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Même si le maire de Gatineau se dit optimiste, mais prudent, certains sinistrés ont perdu espoir dans la foulée de la crue record des dernières semaines.

Je n’ai plus espoir que ça soit habitable à nouveau. Donc, pour moi, c’est terminé, il reste à chercher [un nouveau logis]. Ça va être long, a déploré Vanessa Bertrand, une sinistrée.

Une maison en bordure d'une rue inondée.Une maison abandonnée par ses occupants dans la foulée des inondations, le 16 mai 2019. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Un panneau d'arrêt sort de l'eau sur une rue inondée de Gatineau. La rue Jacques-Cartier, près du Quai-des-Légendes, le 16 mai 2019. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Deux immeubles résidentiels entourés d'eau. Une maison inondée de la rue Moreau, à Gatineau, le 16 mai 2019. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Je pense que c’est plus dur [qu’en 2017] parce qu’on sait à quoi s’attendre. Avant, on était ignorants, a souligné pour sa part Louise David, une autre sinistrée.

Une maison au bout d'une rue inondée.D'importantes sections du boulevard Hurtubise et de la rue de Versailles sont toujours inondées. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Une maison entourée d'une digue de terre et de sacs de sable au milieu d'une rue inondée. La rue de Versailles est elle aussi toujours inondée le 16 mai 2019, un mois après le début de la crue. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré
Une rue inondée avec des cônes. Le chemin Fraser, dans le secteur Aylmer, toujours inondé, le 16 mai 2019. Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles