•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l'équilibre, loi de Clare : Scott Moe satisfait de la session législative

Scott Moe  souriant donne une entrevue

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, tire un bilan positif de la plus récente session législative.

Photo : Radio-Canada

Emmanuelle Poisson

La session législative du printemps s'est conclue jeudi en Saskatchewan. Le gouvernement de Scott Moe tout comme le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la province tirent chacun un bilan positif de leurs efforts.

Les travaux législatifs se sont poursuivis lors de la dernière journée de la session. Les bilans ont été envoyés aux médias par voie de communiqué de presse.

Dans son bilan, Scott Moe affirme que le dépôt d'un budget équilibré constitue l’un des points marquants de cette session pour le gouvernement provincial. En mars, la province a déposé son budget pour l'année 2019-2020, marquant ainsi un premier retour à l’équilibre après trois budgets déficitaires consécutifs.

Le gouvernement souligne aussi l’adoption de la loi de Clare, qui permet aux victimes et aux victimes potentielles de violence conjugale et sexuelle d'obtenir des renseignements de la police sur le passé violent de leur conjoint ou de leur conjointe.

Le bilan de la province de cette session législative fait également mention des modifications qui ont été apportées à la loi concernant l’intrusion sur les propriétés privées, ainsi qu’à la loi sur la violence conjugale, qui permet désormais aux victimes de violence conjugale ou sexuelle d’obtenir cinq jours de congé payé et cinq jours de congé sans solde.

L'opposition néo-démocrate souligne dans son bilan que c’est l’une de ses députés, Nicole Sarauer, qui a proposé les changements relatifs à la loi sur la violence conjugale, qui ont été adoptés par la suite à l’Assemblée législative.

Dans son bilan, le NPD reproche au gouvernement d'avoir effectué plusieurs réductions dans le financement de l'éducation, ainsi que dans des programmes sociaux.

Le NPD veut s'engager à parler aux Saskatchewanais pour savoir ce qui les préoccupe.

Scott Moe, quant à lui, dit qu'il continuera à défendre les intérêts de la Saskatchewan, autant dans la province qu'à Ottawa. Il affirme qu’il s’engage à contester la taxe fédérale sur le carbone jusque devant la Cour suprême du Canada.

Le Parti saskatchewanais en ressort gagnant, selon un expert

L’analyste politique et professeur de l’Université de Regina Stephen Kenny estime que le gouvernement de Scott Moe ressort de cette session législative presque « intouchable et imbattable », et que tout s'est passé « comme sur des roulettes » pour le Parti saskatchewanais.

M. Kenny juge aussi que le dépôt d’un premier budget équilibré depuis 2016 a été un point marquant de cette session législative pour le gouvernement provincial.

Selon lui, le parti de l’opposition de Ryan Meili n’a pas su se démarquer durant cette session. « Il faut reconnaître que l’adversaire de prédilection de Scott Moe est certainement Justin Trudeau, avance M. Kenny. Alors sa perspective [à Ryan Meili] semble presque négligeable. »

Saskatchewan

Politique provinciale