•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Winnipeg, une campagne « exceptionnelle » pour revoir les services en français

Une femme en bleu montre un formulaire.

On trouvera des questionnaires comme celui-ci dans les quartiers francophones de la ville, ainsi qu'à la bibliothèque du Millénaire et à la piscine Pan-Am.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Gavin Boutroy

Winnipeg a lancé mercredi une campagne « exceptionnelle » de consultations dans le but d'améliorer sa prestation de services en français. Il s'agit entre autres d'adapter ces services aux nouvelles technologies.

La révision concerne toute la gamme de services offerts par la Ville, tels que le transport en commun et le service des fourrières.

« Il y a des services et des programmes qui n’existent plus sous la tutelle de la Ville de Winnipeg, ou qui sont offerts différemment depuis qu’on a le centre d'appel 311 [par exemple] », fait remarquer la directrice des services en français de la Ville, Nicole Young.

Elle explique que la Charte de la Ville de Winnipeg prévoit certaines obligations linguistiques, mais que les règlements qui en découlent datent de 20 ans.

« Les différents services de la Ville se servent énormément du règlement et de la Charte pour pouvoir offrir le meilleur service aux résidents de Winnipeg, en français », dit-elle.

Mme Young rencontre, depuis une semaine déjà, près d’une trentaine d’organismes francophones qui ont un lien avec la ville, dont la Société de la francophonie manitobaine, l’Accueil francophone, les Entreprises Riel, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et l’Association des municipalités bilingues du Manitoba.

Elle doit en outre rencontrer les gouvernements fédéral et provincial à ce sujet.

Une consultation en ligne

La Ville a aussi lancé un sondage en ligne, auquel on peut répondre du 15 mai au 12 juin. Plus d’une vingtaine de personnes y avaient répondu 24 heures après sa mise en ligne, bien que certains aient signalé des problèmes relatifs à l'affichage du sondage sur les téléphones cellulaires. À ce sujet, Mme Young conseille de tenir le téléphone en mode horizontal pour optimiser l'affichage du sondage.

Accédez à la consultation en ligne (Nouvelle fenêtre) de la Ville de Winnipeg.

Des questionnaires ont également été distribués dans les quartiers francophones de Winnipeg, ainsi qu'à la bibliothèque du Millénaire et à la piscine Pan-Am.

Mme Young résume ce qu’elle cherche comme réponse de la part des participants. « Je veux qu’ils soient honnêtes et disent : [...] Est-ce qu’on veut toujours le service en personne? Est-ce qu’on veut le service seulement en ligne? »

Elle affirme par ailleurs qu’il n’est pas question de compressions budgétaires ou de réductions de dépenses.

Finalement, la population est invitée à un atelier public de rétroaction le 29 mai, de 18 h 30 à 20 h 30, à la salle Marie-Lynne-Bernard, de la Bibliothèque publique de Saint-Boniface. Les personnes intéressées doivent s’inscrire à l'avance.

Un rapport et des recommandations seront présentés au conseil municipal l’automne prochain.

Manitoba

Politique municipale