•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décrue est officiellement commencée, mais la prudence reste de mise, dit le maire de Gatineau

De l'eau coule d'un tuyau devant une maison inondée
Le niveau de l'eau est encore haut dans certaines rues de Gatineau, même si la décrue est amorcée. Photo: Radio-Canada / Dominique Degré
Radio-Canada

La Ville de Gatineau restera en situation de crise pour encore plusieurs jours, voire semaines, indique le maire Maxime Pedneaud-Jobin, même si la décrue est officiellement amorcée.

On recommande de garder toutes les mesures de protection en place. Dans certains cas [si l’eau a déjà quitté le terrain] les gens peuvent enlever des sacs de sable, a mentionné le maire en conférence de presse, jeudi après-midi.

Ce dernier a souligné que la décrue risque d’être longue — jusqu’à deux semaines — et va varier en fonction des précipitations. L'eau descend à un rythme beaucoup plus lent que lors des inondations de 2017.

La Ville de Gatineau va procéder au désenrochement du boulevard Fournier au cours de la fin de semaine, ce qui devrait aider aux problèmes de circulation constatés dans les derniers jours.

Ce sera un handicap de moins pour le circuit routier, mais la circulation va rester difficile, a mentionné M. Pedneaud-Jobin.

L’enrochement de l’autoroute 50 demeurera en place pour le moment, puisque la situation est encore trop risquée.

On n’est pas sortis du bois. Beaucoup de rues vont rester fermées longtemps.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le maire s’attend à ce que la Ville doive accomplir des travaux en profondeur avant de rouvrir certaines artères à la circulation, notamment si les rues ont été sous l’eau pendant de longues semaines.

La circulation nautique de plaisance sur la rivière des Outaouais est encore interdite. Seuls les sinistrés et ceux qui leur viennent en aide ont le droit d’utiliser la voie maritime.

Rappel pour les sacs de sable

Les citoyens qui décideront d’enlever des sacs de sable de leur mur de protection sont invités à les déposer sur leur terrain en vue du ramassage et non dans la rue.

M. Pendeaud-Jobin a rappelé aux Gatinois que le sable qui a touché à l’eau est contaminé et qu’il ne devrait pas être utilisé à d’autres fins. Nous, on va être capable d’utiliser le sable dans certains travaux municipaux, a expliqué le maire.

Il a d’ores et déjà mentionné qu’une grande corvée sera organisée en juin afin d’aider au ramassage et au nettoyage. Les détails seront communiqués au public prochainement.

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles