•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première huilerie au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Des bouteilles d'huile Tournevent dans un présentoir.

Les propriétaires de la ferme Tournevent ont investi près d'un million de dollars dans ce projet.

Photo : Radio-Canada

Frédéric Tremblay

Depuis quelques semaines, l'huile coule à flots dans les installations de la ferme Tournevent d'Hébertville. Après des mois d'expériences et de préparation, les propriétaires ont lancé ce printemps une première gamme d'huile vierge destinée à la consommation.

Ces huiles sont extraites des graines de chanvre, de canola, de lin et de cameline qui poussent dans les champs jeannois. Elles sont biologiques et s’apprêtent à conquérir les cuisines du Québec.

Guillaume Dallaire et Audrey Bouchard avaient ce projet en tête depuis quelques années lorsqu'ils ont repris la ferme familiale en 2017. Diplômée du programme en Science et technologie des aliments de l'Université Laval, la directrice générale de l'entreprise précise que l'objectif initial a toujours été de transformer les grains de la ferme.

Le premier défi a été d'aller chercher les équipements pour avoir des grains propres. Donc il a fallu qu'on se construise un centre de nettoyage de grains pour vraiment aller chercher un maximum de pureté. Ensuite, nous avons fait des recherches et visité d'autres entreprises pour monter notre projet.

Audrey Bouchard, directrice générale de la ferme Tournevent

Actuellement, une seule presse est en fonction dans le bâtiment, spécialement conçu pour héberger l'huilerie. Trois nouvelles presses en provenance d'Allemagne devraient arriver d'ici l'été, ce qui permettra une production d'environ 1000 bouteilles par jour.

Le contenu d'une bouteille d'huile de Tournevent versée dans une cuillère.

Depuis quelques semaines, l'huile coule à flots dans les installations de la ferme Tournevent d'Hébertville.

Photo : Radio-Canada

Le pressage n'est pas une étape complexe. Le défi se situe plus au niveau des méthodes de travail pour la filtration et pour l'embouteillage pour être efficace. Là-dessus, on est allés chercher l'expertise jusqu'en France, met en perspective le président, Guillaume Dallaire.

Un million de dollars investis

Les propriétaires de la ferme Tournevent ont investi près d'un million de dollars dans ce projet. Ils deviennent ainsi la troisième huilerie dite commerciale de la province avec celles de la Maison Orphée de Québec et de la ferme Chapy d'Acton Vale. L'entreprise d'Hébertville veut miser sur des produits spécifiques à son terroir comme l'huile de chanvre et l'huile de cameline.

Audrey Bouchard précise que le goût des extractions change selon les saisons et les récoltes, un peu comme un vignoble.

Les huiles de lin, de cameline et de chanvre demeurent des aliments méconnus auprès des consommateurs. Le couple d'entrepreneurs souhaite profiter de l'expertise de Zone Boréale Saguenay-Lac-Saint-Jean pour optimiser sa mise en marché et faire connaître ses produits.

Au fond, ce qu'on veut faire, c'est remplacer l'huile d'olive. On a un petit peu la prétention de dire : pourquoi ne pas mettre de l'huile de canola pour remplacer l'huile d’olive?, dit Audrey Bouchard.

Les huiles de la ferme Tournevent sont déjà disponibles sur les étalages de certaines épiceries de la région depuis ce printemps.

Une distribution à l'échelle provinciale dans plus de 1000 points de vente est prévue d'ici à l'automne.

Saguenay–Lac-St-Jean

Agriculture