•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux jeunes hospitalisés après avoir fumé ce qu'ils croyaient être du cannabis

Photo de deux hommes portant un uniforme de policiers bleu foncé

L'agent Chris Lawson et le détective Kevin Maher de la Police régionale de Halton.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La police régionale de Halton, en banlieue de Toronto, met le public en garde, après que deux jeunes de Milton eurent fait une surdose présumée en fumant ce qu'ils pensaient être de la marijuana.

Les deux hommes de 18 ans se trouvaient à l'extérieur d'une maison, où une dizaine d'élèves du secondaire s'étaient rassemblés mercredi après-midi, selon les policiers.

Un voisin a appelé au 911 en voyant les deux jeunes perdre connaissance et avoir des convulsions.

Une fois sur les lieux, les agents leur ont administré de la naloxone, un antidote contre les drogues de type opioïde.

Ils étaient inconscients, respiraient très lentement, leurs pupilles étaient dilatées, ils avaient de l'écume autour de la bouche... des symptômes typiques d'une surdose d'opioïde, même si ça sentait la marijuana.

Chris Lawson, l'un des agents qui ont répondu à l'appel d'urgence

L'un des jeunes est revenu à lui rapidement après une dose de naloxone, alors que son compagnon a eu besoin de deux doses, indique la police.

Les deux victimes ont depuis reçu leur congé de l'hôpital.

Substance inconnue

Les policiers tentent maintenant de déterminer de quelle substance il s'agissait et d'en retracer la provenance.

Y avait-il des opioïdes dans le pot fumé par les deux jeunes ou ces derniers avaient-ils ingéré une drogue de cette nature avant, peut-être sans le savoir? Les enquêteurs n'ont pas de réponse pour l'instant, indique le détective Kevin Maher.

Les enquêteurs demandent à toute personne détenant des indices de communiquer avec eux.

Les policiers remercient le voisin qui les a appelés. Ce dernier doit recevoir une décoration officielle.

Si vous voyez quelqu'un en situation d'urgence, appelez au 911, affirme le détective Maher, rappelant que les agents de la police régionale de Halton sont munis de trousses de naloxone depuis environ un an. Ces derniers s'en sont servis une vingtaine de fois jusqu'à maintenant.

M. Maher rappelle aussi au public que seule la Société ontarienne du cannabis et les founisseurs officiels de marijuana à des fins médicales peuvent garantir la qualité et la sécurité de leurs produits.

Toronto

Drogues et stupéfiants