•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Règlement d'emprunt de 6 M$ pour la Maison de la culture

L'actuelle Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts existe depuis une trentaine d'années.
L'actuelle Maison de la culture de Sainte-Anne-des-Monts existe depuis une trentaine d'années. Photo: Radio-Canada
Jean-François Deschênes

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, refuse de réaliser un projet de maison de la culture plus modeste, malgré le dépassement de coûts prévus de près de 1,5 million de dollars. Il dit avoir des « signaux positifs » de la part de Québec et d'Ottawa qui lui laissent croire que le financement sera accordé.

Le maire ne donne toutefois pas plus détails sur la nature de ces signes.

Considérant ces signaux-là, c’est la stratégie [dont] on s’est dotée, nous, au conseil municipal mardi soir dernier. Alors, on va de l’avant. On y croit plus que jamais. Plusieurs mettaient en doute la capacité et l’écoute des deux paliers de gouvernement pour obtenir les sommes manquantes. Il existe un processus pour faire réévaluer notre dossier et bonifier les subventions et les montants demandés, affirme-t-il.

Simon Deschênes précise cependant que le règlement d’emprunt n’est pas pour autant un coup d’envoi des travaux.

Il faut d’abord que les subventions soient confirmées. Sainte-Anne-des-Monts demande donc à Québec et à Ottawa de bonifier leurs subventions de 650 000 $ chacun. La Ville quant à elle ajoute 150 000 $ puisés dans ses coffres.

Plan de la future Maison de la Culture de Sainte-Anne-des-Monts.Les travaux de la Maison de la culture prévoient entre autres l'agrandissement de la salle de spectacle et de la bibliothèque. Photo : Ville de Sainte-Anne-des-Monts

Aux dires de Simon Deschênes, les annonces pour le lancement des travaux à la Maison de la culture ne sont qu’une question de temps.

En adoptant ce règlement d’emprunt, la Ville évite des délais supplémentaires et, peut-être, une autre augmentation des coûts.

Sainte-Anne-des-Monts a aussi demandé à l'entrepreneur général de maintenir sa soumission pour encore au moins 30 jours, ajoute-t-il.

Pour que le projet ne soit pas retardé d’un 8-10 mois, il faut s’assurer de lever l’argent dans les 30 prochains jours afin d’entériner la soumission. [...] Le règlement d’emprunt est assujetti à une analyse de 30 jours.

Simon Deschênes, maire de Sainte-Anne-des-Monts
Des boîtes de carton sont empilées sur des palettes de bois sur deux étages.Les livres de la bibliothèque sont encore dans les boîtes. La Ville n'a toujours pas pris de décision pour le déménagement. Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Si la Ville ne réussit pas à amasser l’argent dans les 30 prochains jours, le maire dit qu'il ne baissera pas les bras et se donnera moins d’un an pour trouver le financement. Il faudra à ce moment lancer un nouvel appel d’offres.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures