•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désobéir aux brigadiers scolaires coûte cher à Thetford Mines

La photo montre l'inscription « brigadier scolaire » à l'endos de la veste de sécurité du brigadier.

Un brigadier scolaire.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Alain Rochefort

Un automobiliste de 75 ans devra débourser quelques centaines de dollars pour avoir désobéi à un jeune brigadier scolaire de Thetford Mines pendant qu'il permettait à des élèves de l'école St-Gabriel de traverser la rue, mardi dernier.

Après avoir effectué son arrêt obligatoire, le contrevenant n’a pas attendu que le plaignant ait abaissé son panneau d’arrêt et qu’il se soit retiré en bordure de la chaussée avant de recommencer à circuler.

Des informations très précises sur le véhicule fautif ont permis aux policiers de retrouver le septuagénaire mercredi. Il a reçu un constat d’infraction de 313 $ assorti de 4 points d’inaptitude.

2e fois en quelques jours

C’est la deuxième fois en quelques jours seulement qu’un automobiliste est mis à l’amende pour cette infraction commise exactement au même endroit.

Le 2 mai dernier, une enseignante de l’école effectuait la tâche de brigadière pour faire traverser les enfants à la fin des classes vers 15 h 10. Cet incident aurait pu avoir de lourdes conséquences, explique Yves Simoneau, porte-parole de la police de Thetford Mines.

« Une conductrice s’est impatientée et a accéléré, passant ainsi à environ un mètre de la brigadière et poursuivant sa route tout en omettant d’effectuer un arrêt obligatoire à environ 50 mètres plus à l’ouest », déplore-t-il.

Encore une fois, les informations précises fournies par la brigadière ont permis aux policiers de retrouver la contrevenante trois jours plus tard. Il s'agit d'une Thetfordoise de 39 ans.

Amendes salées

La femme a reçu une amende salée de 1541 $ assorti de 4 points d’inaptitude pour avoir commis « une action susceptible de mettre en péril la sécurité des personnes se trouvant sur place ».

De plus, la femme ne détenait pas un permis de conduire valide et le véhicule qu’elle conduisait au moment de l’infraction n’avait pas le droit de circuler.

Deux autres constats d’infraction totalisant 97 2$ lui ont donc été décernés.

« Devant de tels actes, les policiers continueront d’être présents aux abords des écoles », promet Yves Simoneau.

Crimes et délits

Justice et faits divers