•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trous à Lac-à-la-Tortue : Qui devra payer pour les dommages des voitures?

Une roue brisée
Une citoyenne a perdu une roue alors qu'elle était au volant. Photo: Jackie Moore
Radio-Canada

Les trous des rues du secteur Lac-à-la-Tortue, à Shawinigan, font encore réagir. Les citoyens qui se plaignaient que les chemins étaient impraticables à cause de travaux d'aqueduc et d'assainissement des eaux, affirment maintenant que l'état des routes a causé des dommages sur leur voiture et leur a laissé une facture salée.

Bris de suspension, pneus fendus, pare-chocs endommagés : les trous laissés par les travaux à Lac-à-la-Tortue ont donné bien des maux de tête aux résidents. Certains parlent de plusieurs centaines de dollars en réparation sur leur voiture, d'autres affirment avoir eu toute une frousse au volant.

Jackie MooreJackie Moore a subi des dommages sur sa voiture à cause des travaux de Lac-à-la-Tortue. Photo : Radio-Canada

Je suis allée faire des commissions et quand on est revenus, la roue a lâché, explique Jackie Moore. On a été chanceuses parce qu'on aurait pu rouler plus vite. On rentrait dans la rue, on tournait le coin quand c'est tombé.

Jessy-Ann MongrainJessy-Ann Mongrain a déjà déboursé 500 $ pour réparer sa voiture. Photo : Radio-Canada

Obligés de réparer d'urgence leur automobile, plusieurs craignent de ne jamais revoir la couleur de leur argent. J'ai réclamé à la Ville, j'ai essayé, il n'y a rien à faire, se désole Jessy-Ann Mongrain, qui a déboursé plus de 500 $ jusqu’à maintenant. Ils se lancent la balle, avec l’entrepreneur Allen.

On en a pour environ 5 000 $ de dommages. On fait des demandes à la Ville et on n'a jamais de retour.

Frédéric Maltais
Une voiture tout terrain de marque Mitsubishi qui a une roue abîmée.La voiture d'une résidente, Jackie Moore, a perdu une roue alors que la conductrice était au volant. Photo : Jackie Moore

Des passants constatent toutefois que de nombreux conducteurs n'adaptent pas leur conduite, et ce, malgré la présence de machinerie lourde. « Pour les petites autos ordinaires, passer à cette vitesse-là, c'est sûr qu'il y a des bris qui peuvent survenir, c'est certain, constate Danielle Parent, qui ajoute avoir redoublé de prudence dans le secteur.

Qu'ils ralentissent! Les gens font des réclamations, mais oui, mais là, ralentissez! Il y a des trous et soyez patients.

Marie-Hélène LeFrançois


Qui devra payer pour les dommages?

De son côté, la Ville de Shawinigan affirme n’avoir reçu qu'une douzaine de plaintes officielles, même si de nombreux citoyens ont téléphoné à l’Hôtel de Ville.

Le directeur des communications et de relations avec les citoyens de la Ville de Shawinigan, François St-Onge, répond que les demandes doivent être envoyées directement à l'entrepreneur Allen.

Le porte-parole en entrevue dans la salle du conseil municipalFrançois St-Onge, directeur du Service des communications à la Ville de Shawinigan Photo : Radio-Canada

C'est une disposition de la loi sur les cités et Villes, il y a un article de cette loi qui dit que lorsqu'il y a un chantier, c'est l'entrepreneur responsable du chantier qui est responsable des dommages ou des bris qu'il peut causer, explique-t-il.

Mince consolation pour les résidents, les travaux d'asphaltage devraient commencer au début du mois de juin.

Mauricie et Centre du Québec

Réseau routier