•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un employé municipal d’Halifax victime de discrimination sera indemnisé

Un autobus d'Halifax quittant un terminus.

Le mécanicien qui doit être indemnisé a subi du racisme quand il travaillait pour le service municipal d'autobus Halifax Transit (archives).

Photo : CBC / Robert Short

La Presse canadienne

La Municipalité régionale d'Halifax doit verser près de 600 000 $ en dommages-intérêts à un ancien mécanicien d'autobus qui a été victime de discrimination raciste au travail.

L'homme, dont le nom est protégé par une interdiction de publication, a reçu 593 417 $, selon une décision rendue publique mercredi par la présidente de la commission d'enquête de la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse, Lynn Connors.

L'an dernier, Mme Connors avait fait état d'une discrimination raciale généralisée et d'un environnement de travail délétère dans le garage de Halifax Transit.

Dans sa décision, elle a dit espérer que cette somme enverra un message clair à la [Municipalité] et à ses superviseurs quant à leurs obligations légales.

La présidente de la commission d'enquête a accordé plus de 105 000 $ au mécanicien et 33 015 $ à sa femme, et elle a imposé des amendes de 21 675 $ pour le coût des soins futurs du mécanicien et de 433 077 $ pour les pertes de revenus passées et futures.

Le plaignant est blanc, mais sa femme est Afro-Néo-Écossaise et ses collègues noirs et autochtones ont également été affectés par le comportement d'un ancien collègue.

Le mécanicien avait déposé sa plainte il y a 12 ans, en juillet 2006, affirmant qu'il souffrait d'un traumatisme lié à son milieu de travail hostile.

Nouvelle-Écosse

Droits et libertés